La diffusion d’une publicité pour un film d’horreur avant 21 h est acceptable, déclare le Conseil canadien des normes de la radiotélévision

Ottawa, le 10 avril 2008 – Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) rendait publique aujourd’hui sa décision concernant une publicité pour le long métrage SkinWalkers qui fut diffusée à 20 h le 26 juillet 2007 dans le cadre de Big Brother 8 par Global Television. Un téléspectateur s’est plaint que cette publicité pour le film d’horreur renfermait des scènes de violence qui n’auraient pas dû paraître à un moment où les enfants sont à l’écoute. Le Comité national de la télévision générale du CCNR n’était pas d’accord; il a conclu que les scènes tirées du film n’étaient pas d’un caractère suffisamment violent pour nécessiter leur diffusion après 21 h.

SkinWalkers est un long métrage qui fut présenté dans les salles de cinéma en août 2007 au sujet des loups-garous. La publicité de 15 secondes contenait une série rapide de brèves séquences tirées du film, dont quatre séquences-éclairs de divers loups-garous, un gros plan d’un œil qui change de couleur, une femme avec des crocs qui rugit devant la caméra, une coupure franche aux yeux de loup-garou et des prises de vue d’hommes et de femmes tenant des armes semi-automatiques et s’échappant à grands sauts d’une station d’essence en explosion. La publicité a été diffusée à deux reprises pendant la présentation de Big Brother.

Le Comité national de la télévision générale a étudié la plainte à la lumière du paragraphe 3.3 du Code concernant la violence de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR), lequel exige que les publicités renfermant des scènes de violence à l’intention d’auditoires adultes doivent être diffusées uniquement entre 21 h et 6 h. Le Comité a conclu que l’annonce publicitaire ne présentait pas de scènes qu’on pourrait considérer « à l’intention d’auditoires adultes seulement ». Il a noté que la classification du film n’était pas de ce genre et que l’émission vérité Big Brother n’est pas destinée aux enfants. Il a fait les commentaires suivants :

Bien que certaines des images soient quelque peu déconcertantes, comme les yeux et les crocs de loup-garou, elles ne montraient pas de scènes de violence comme telle. Et, étant donné que la durée totale de la publicité était seulement de 15 secondes, les images étaient trop passagères pour afficher un caractère violent posant un problème. Si la publicité avait duré plus longtemps et montré les activités des loups-garous en plus de détails, ce Comité aurait peut-être conclu autrement.

Signalons également que le message publicitaire a été diffusé pendant l’émission Big Brother, soit une émission qui traite souvent de thèmes à caractère adulte et qui n’est aucunement destinée aux enfants.
[…]
Étant donné que le film lui-même ne renferme pas de scènes considérées exclusivement à l’intention des adultes, il est peu probable que la publicité pour ce film fasse partie de cette catégorie. Le Comité en vient à la conclusion que Global n’a pas enfreint le paragraphe 3.3 en diffusant cette bande-annonce pour SkinWalkers.

Les radiodiffuseurs privés canadiens ont créé eux-mêmes les codes qui constituent les normes du secteur concernant la déontologie, la représentation équitable ainsi que la présentation de violence à la télévision et ils s’attendent à ce qu’ils soient respectés par les membres de leur profession. Ils se sont aussi dotés d’un organisme d’autoréglementation, le CCNR, qu’ils ont mandaté de veiller à l’administration de ces codes de responsabilité professionnelle, ainsi que du code concernant la déontologie journalistique qui fut élaboré par l’Association canadienne des directeurs de l’information radio-télévision (ACDIRT) et du Code d’indépendance journalistique. Plus de 630 stations de radio, de services de radio par satellite, de stations de télévision et de services de télévision spécialisée, d’un bout à l’autre du Canada, sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens vers les sites Web des membres et d'autres sites Web, ainsi que des renseignements pertinents sont affichés sur son site Web à www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la présidente nationale du CCNR, Mme Andrée Noël, ou le directeur exécutif du CCNR, M. John MacNab.