Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision se penche sur la rectitude politique dans les sous-titres

Ottawa, le 13 décembre 2012 – Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) rendait publique aujourd’hui sa décision concernant l’utilisation du mot « nigger » dans les sous-titres anglais d’un téléroman diffusé en espagnol. Le Comité du CCNR n’a pas réussi à dégager une majorité sur la question de savoir si le mot était acceptable dans le contexte de l’émission.

TLN en Español diffuse en espagnol une telenovela (téléroman) intitulée El cartel de los sapos. L’émission, produite en Colombie, gravite autour des membres d’un cartel de la drogue dont elle décrit la vie. L’un d’entre eux est noir et ses camarades l’ont baptisé « el negro ». Dans les sous-titres anglais qui apparaissent à l’écran, « el negro » est traduit par « Nigger ».

Le CCNR a reçu la plainte d’un téléspectateur qui fait valoir que « black man » est la façon exacte et appropriée de traduire « el negro ». TLN en Español a expliqué que les sous-titres étaient produits en Colombie, et non en Amérique du Nord, et qu’il s’agit, dans l’émission, d’un surnom affectueux qui désigne un personnage en particulier, et non pas d’un terme « dérogatoire » qui englobe tout un groupe racial.

Le Comité national des services spécialisés a étudié la plainte à la lumière de l’article 9 du Code sur la représentation équitable de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR) qui demande aux radiodiffuseurs de faire preuve de sensibilité devant les termes dérogatoires ou inappropriés pour faire référence à des individus ou à des groupes en évoquant notamment la race. Le Comité a aussi voulu tenir compte de l���article 10 du même Code, qui ajoute que certains facteurs contextuels justifient à l’occasion l’utilisation de termes autrement considérés comme offensants.

Trois membres décideurs ont conclu que le mot litigieux était inacceptable sur les ondes, peu importe le contexte et même dans des sous-titres. Les trois autres ont jugé que le traducteur aurait pu faire un choix plus heureux, mais qu’il n’y avait aucune connotation péjorative liée à ce mot dans le contexte particulier de l’émission. Étant donné que les avis étaient également partagés, TLN en Español est réputé ne pas avoir enfreint les dispositions du Code.

Le CCNR a été créé en 1990 par les radiodiffuseurs privés du Canada pour veiller à l’administration des codes de normes qu’ils ont adoptés pour leur industrie. À l’heure actuelle, le CCNR se charge de l’administration de sept codes concernant la déontologie, la représentation équitable, la violence, les nouvelles et l’indépendance journalistique. Quelque 760 stations de radio, services de radio par satellite, stations de télévision et services de télévision spécialisée et payante dans l’ensemble du Canada sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens vers les sites Web des membres et d'autres sites Web, ainsi que des renseignements pertinents sont affichés sur son site Web à www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la présidente nationale du CCNR, Mme Andrée Noël, ou le directeur exécutif du CCNR, M. John MacNab.