CITV-DT (Global Edmonton) concernant un reportage de Global News at 5 (pilote de Sunwing)

COMITÉ DÉCIDEUR ANGLOPHONE
Décision CCNR 16/17-1868
2017 CCNR 15
20 décembre 2017
A. Noël (Présidente), D. Braun, R. Hutson, K. Leavins, A. LeBlanc, T. Rajan

LES FAITS

Le 3 avril 2017, Global Edmonton a diffusé un reportage à 17 h 30 dans le cadre de son bulletin de 17 h. Le présentateur Gord Steinke a fait la lecture du compte rendu suivant :

[traduction]

Le pilote de la Sunwing qui était ivre au point d’avoir apparemment perdu conscience dans l’habitacle est maintenant derrière les barreaux. Miroslav Gronych a été condamné à huit mois d’emprisonnement, moins le temps passé en détention préventive. On lui a aussi interdit de piloter tout type d’avion pendant deux ans. M. Gronych avait plaidé coupable le mois dernier d’avoir tenté de prendre les commandes d’un avion malgré un taux d’alcoolémie trois fois supérieur à la limite permise. Il a été licencié entretemps et poursuit actuellement une cure de désintoxication.

Le commentaire s’accompagnait de deux photographies de M. Gronych en uniforme de pilote et d’une séquence montrant des avions de Sunwing sur une piste.

Le CCNR a reçu une plainte le lendemain 4 avril. Le téléspectateur a fait remarquer que l’interdiction qui frappait le pilote était en réalité d’une année, et non de deux comme l’affirmait Global dans son reportage.

Le 20 avril, Global Edmonton a diffusé un rectificatif dans ses bulletins de nouvelles de 17 h et 23 h, dont lecture a été faite par la présentatrice Su-Ling Goh :

[traduction]

Nous désirons faire une mise au point concernant un reportage diffusé au début du mois. Global News a rapporté que le pilote de la Sunwing condamné pour ivresse aux commandes avait reçu une sentence de huit mois d’emprisonnement avec l’interdiction de prendre les commandes pendant deux ans. En fait, l’interdiction faite à Miroslav Gronych a été d’une année après sa sortie de prison. Nous sommes désolés de la confusion que cela a pu créer.

Le télédiffuseur a aussi écrit au plaignant le 1er mai pour s’excuser de son erreur en l’assurant qu’elle n’était nullement intentionnelle et en le remerciant d’avoir pris la peine de la lui signaler. Le plaignant a déposé sa demande de décision le 5 mai, en déclarant qu’il acceptait les excuses du télédiffuseur, mais qu’il continuait à se demander comment Global comptait assurer l’exactitude de ses reportages à l’avenir. (La correspondance complète figure dans l’annexe, en anglais seulement.)

LA DÉCISION

Le comité décideur anglophone a étudié la plainte à la lumière des dispositions suivantes du Code de déontologie de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR) et du Code de déontologie journalistique de l’Association des services de nouvelles numériques et radiotélévisés du Canada (ASNNR) :

Code de déontologie de l’ACR, article 5 – Nouvelles

(1)       Il incombe aux radiotélédiffuseurs de présenter les nouvelles avec exactitude et impartialité. Ils doivent s’assurer que les dispositions qu’ils ont prises pour obtenir les nouvelles leur garantissent ce résultat. Ils doivent aussi faire en sorte que leurs émissions de nouvelles n’aient pas le caractère d’un éditorial.

Code de déontologie journalistique de l’ASNNR, article 1.0 – Exactitude

Nous nous engageons comme journalistes à fournir des informations exactes et fiables dans l’intérêt public.

[…]

1.2       Un engagement à l’exactitude exige de garder les informations à jour pendant la durée de vie d’une nouvelle et de les rectifier aussitôt que s’ajoutent de nouveaux faits avérés.

1.3       Toute erreur ou inexactitude risquant de fausser la compréhension d’une nouvelle sera rectifiée sans délai et sans ambigüité.

Les membres du comité décideur ont lu toute la correspondance afférente et ont visionné les émissions en question. Le comité conclut que Global Edmonton a violé l’article 5 du Code de déontologie de l’ACR et l’article 1.0 du Code de déontologie journalistique de l’ASNNR en donnant une fausse information sur la sentence imposée au pilote, mais s’est néanmoins correctement acquitté de ses obligations en vertu de l’article 1.3 du Code de déontologie journalistique de l’ASNNR en rectifiant les faits.

Exactitude des nouvelles

Il ressort clairement des dispositions des codes citées ci-dessus que l’exactitude est au cœur des émissions d’information. Le CCNR n’a de cesse de répéter que les radiodiffuseurs sont responsables de l’exactitude du contenu qu’ils diffusent. Lorsqu’un récit repose sur une information, celle-ci doit être exacte[1]. À plus forte raison doit-elle être exacte dans le cas d’un bulletin d’informations.

Dans le reportage en question, il était question de la sentence imposée à Miroslav Gronych, reconnu coupable d’avoir voulu prendre les commandes d’un avion en état d’ébriété. Le télédiffuseur a affirmé qu’on lui avait interdit de piloter un avion pendant deux ans, alors que l’interdiction était d’une année. Étant donné que la sentence faisait l’objet du reportage, les termes en étaient indiscutablement de première importance. Le comité conclut donc que CITV-DT a enfreint l’article 5 du Code de déontologie de l’ACR et l’article 1.0 du Code de déontologie journalistique de l’ASNNR.

L’article 1.3 du Code de déontologie journalistique de l’ASNNR exige que les erreurs et les inexactitudes qui risquent de fausser la compréhension des nouvelles soient rectifiées sans délai. CITV-DT a diffusé un rectificatif le 20 avril. Le comité estime que le radiodiffuseur s’est correctement acquitté de ses responsabilités en vertu de l’article 1.3.

Comme dans des décisions précédentes du CCNR[2], le comité estime qu’en rectifiant les faits, le télédiffuseur a publiquement reconnu son erreur et qu’il n’est pas nécessaire d’exiger qu’il annonce le verdict d’infraction.

Réceptivité du télédiffuseur

Dans toutes les décisions rendues par le CCNR, ses comités évaluent dans quelle mesure le radiodiffuseur s’est montré réceptif envers le plaignant. Bien que le radiodiffuseur ne soit certes pas obligé de partager l’opinion du plaignant, sa réponse doit être courtoise, réfléchie et complète. Dans la présente affaire, Global Edmonton a répondu au plaignant de façon claire, en reconnaissant son erreur et en soulignant que l’information avait été rectifiée lors d’une émission subséquente. Ce télédiffuseur ayant rempli son obligation de se montrer réceptif, il n’y a pas lieu d’en exiger davantage de sa part.

La présente décision devient un document public dès sa publication par le Conseil canadien des normes de la radiotélévision.

[1] CITV-TV concernant You Paid For It! (immigration) (Décision CCNR 95/96-0088, 16 décembre 1997); CITY-TV concernant CityPulse (Saisie de drogues locale) (Décision CCNR 96/97-0216, 20 février 1998); TVA concernant J.E. (Entreprises Pendragon) (Décision CCNR 97/98-0390, 14 août 1998); CIII-TV (Global Ontario) concernant des reportages de Global News (« Danger aux Falaises ») (Décision CCNR 05/06-0500, 18 mai 2006); CKWX-AM concernant des reportages au sujet de SkyTrain (Décision CCNR 06/07-1127, 19 août 2008); CIVT-TV (CTV de la Colombie-Britannique) concernant des reportages diffusés dans le cadre de CTV News at 11:30 (costumes en fourrure de loup-marin et déversement de pétrole) (Décision CCNR 08/09-1660, 24 septembre 2009); CTV News Channel concernant deux reportages (« Nouveaux affrontements en Cisjordanie ») (Décision CCNR 12/13-1134, 7 août 2013)

[2] CIII-TV (Global Ontario) concernant un reportage diffusé dans le cadre de News Final (« Deux manifestations ») (Décision CCNR 07/08-1677, 22 octobre 2008); CKCO-DT (CTV Kitchener) concernant un reportage diffusé à CTV News at Six (Conversation inconvenante) (Décision CCNR 14/15-1508, 7 avril 2016)


Appendix

The Complaint

The CBSC received the following complaint on April 4, 2017:

Television or Radio Station:         Television

Program Name:                  Global Edmonton

Date of Program:                2017/04/03

Time of Program:               5-5:30pm

Specific Concern:    On Global News at 5, the anchor, which is Gord, said that Miroslav Gronych was barred for two years from flying in addition to 8 months in jail minus time already served for showing up to work drunk, but a CBC news story said that it was in fact 1 year ban from flying in addition to 8 months in jail minus time already served for showing up for work drunk.  Global had also repeated the same thing on [the] Global News at 11 newscast in which the mistake was repeated, but the story was also aired on Global News Hour at 6, but the mistake wasn’t repeated on the Global News Hour at 6 newscast.  The story was aired on Global Toronto & Global National newscast but these two tv stations didn’t make the same mistake as Global Edmonton.

Broadcaster Response

Global responded to the complainant on May 1:

The Canadian Broadcast Standards Council (CBSC) has shared your concerns regarding a Global News at 5 segment on April 3, 2017.

Global News is dedicated to the reporting of accurate, balanced, timely and comprehensive news and information in the public interest.  Our team strives to uphold the highest level of journalistic integrity and ethics at all times.  Our Journalists are educated to make sound editorial decisions thoughtfully and with sensitivity, and to produce news content in accordance with community standards, the Canadian Association of Broadcasters’ (CAB) Code of Ethics, the Radio Television Digital News Association (RTDNA) Canada Code of Journalistic Ethics and our own Global News Journalistic Principles & Practices (JPP).

Please accept our apologies for any confusion our report on the sentencing of a Sunwing Airlines pilot who pleaded guilty to being impaired while in the care and control of an aircraft may have caused.  Be assured that the incorrect length of his flying suspension referenced during the news story in question was an inadvertent oversight and not meant to intentionally mislead our viewers in any way.

As required by the Accuracy clause within the RTDNA Code of Ethics, “errors and inaccuracy that affect the understanding of a news story will be unambiguously and promptly corrected”.  After having received your correspondence, and conducting our internal investigation, an apology and correction for this story was broadcast on Friday, April 21 [sic, actually 20], 2017, during Global News at 5 and Global News at 11.

As members of the greater community, we want to thank you for taking the time to share your opinion with us.  We sincerely value all comments and use them to ensure that we are meeting, with the goal of exceeding, our commitment to our audience.  When we receive feedback from our viewers, we always strive to apply any learnings to future decisions and coverage.  Your comments have been shared with all of those involved with the collection of the information related to this story and will continue to be taken into consideration during the on-going planning of our news stories.  If you have any additional concerns or questions about our coverage please feel free to contact me directly, [name]@globalnews.ca or go to http://globalnews.ca/pages/contact-us.

Additional Correspondence

The complainant filed his Ruling Request on May 5:

I would like to accept the station’s apology for the confusion made on April 3rd, 2017.  I had received the response on Thursday the 4th of May and thank them for their response to my complaint as well as the correction made on both Global News at 5 & Global News at 11 newscasts on Friday, April 21st, 2017.  I am requesting a ruling regarding this complaint because there was a previous ruling and complaint against this station in the past and I am concerned on how the station is going to ensure the accuracy of its news reports in all of its newscasts in the future.  I also would like the CBSC to rule on the news report made on April 3rd on both Global News at 5 & Global News at 11 newscasts and also the correction made on Friday, April 21st, 2017 on both newscasts.