Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision réaffirme que le langage grossier doit faire l’objet de mises en garde à l’auditoire et être diffusé après 21h

Ottawa, le 8 août 2012 – Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) rendait publique aujourd’hui sa décision concernant l’émission de variétés Juste pour rire : Le gala hommage à Denise Filiatrault diffusée par le réseau TVA le 15 janvier 2012. Le CCNR a conclu que ce réseau a enfreint le Code de déontologie de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR) parce qu’il a diffusé une émission contenant du langage grossier avant 21 h et ne l’a pas accompagnée de mises en garde à l’auditoire.

Le gala hommage à Denise Filiatrault, dont la diffusion a débuté à 20 h 30, présentait des monologues, des chansons et des sketchs pour rendre hommage à la comédienne-metteure en scène québécoise. L’émission était émaillée de jurons comme « calice », « tabarnac’ », « chrisse » et « hostie » or aucune mise en garde n’a été faite pour en avertir l’auditoire.

Un téléspectateur s’est plaint au CCNR parce que, à son avis, les enfants risquaient d’être exposés à du langage grossier dans cette émission. Dans sa réponse au plaignant, TVA a mentionné un sketch comique en particulier et a souligné que le langage grossier se voulait un moyen de mettre en relief le degré de frustration des personnages.

Le Comité régional du Québec du CCNR a étudié la plainte à la lumière des dispositions concernant la mise à l’horaire (article 10) et les mises en garde à l’auditoire (article 11) du Code de déontologie de l’ACR. Il a noté que la jurisprudence du CCNR a établi qu’une émission, présentée avant 21 h, doit respecter les règles sur la programmation qui passe avant cette heure limite pendant toute sa durée, malgré le fait que certaines des scènes sont techniquement diffusées après 21 h. Il a également noté que le Comité du Québec a déterminé dans le passé que les mots utilisés dans l’émission en cause ne doivent pas être diffusés avant 21 h. Par conséquent, TVA pouvait soit présenter l’émission après 21 h avec le langage grossier qu’elle contenait, soit assourdir le langage qui posait un problème afin de la diffuser plus tôt. Le réseau TVA a enfreint l’article 10 en la diffusant avant 21 h. Il a également enfreint l’article 11 pour avoir manqué à son obligation de présenter des mises en garde à l’auditoire pendant l’émission.

Le CCNR a été créé en 1990 par les radiodiffuseurs privés du Canada pour veiller à l’administration des codes de normes qu’ils ont adoptés pour leur industrie. À l’heure actuelle, le CCNR se charge de l’administration de sept codes concernant la déontologie, la représentation équitable, la violence, les nouvelles et l’indépendance journalistique. Près de 750 stations de radio, services de radio par satellite, stations de télévision et services de télévision spécialisée et payante à travers le Canada sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens vers les sites Web des membres et d'autres sites Web, ainsi que des renseignements pertinents sont affichés sur son site Web à www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la présidente nationale du CCNR, Mme Andrée Noël, ou le directeur exécutif du CCNR, M. John MacNab.