Des commentaires à l’endroit des roux n’ont pas violé le Code, déclare le Conseil canadien des normes de la radiotélévision

Ottawa, le 20 avril 2012 – Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) rendait publique aujourd’hui sa décision concernant des commentaires faits par un animateur de CFEX-FM (X92.9 FM, Calgary) à l’endroit des roux. Le CCNR a conclu que les propos de cet animateur suggérant de faire disparaître progressivement les hommes roux n’ont pas violé le Code de déontologie de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR).

Le 2 octobre 2011, l’animateur d’une émission de radio a dit, à propos d’un reportage annonçant qu’une banque de sperme n’acceptait plus de donneurs roux, que même s’il trouvait les rousses attrayantes, les hommes roux [traductions] « me font freaker » et « si on pouvait faire progressivement disparaître tous les gars, les gars aux cheveux roux, ça serait formidable. » Il a également nommé quelques roux célèbres dont on pourrait [traduction] « se débarrasser. »

Un auditeur s’est plaint au CCNR que ces commentaires sont inadmissibles puisqu’ils visent un groupe en particulier. De son côté, la station a soutenu que l’animateur n’avait pas eu l’intention d’attaquer qui que ce soit.

Le Comité régional des Prairies du CCNR a étudié la plainte à la lumière du Code de déontologie de l’ACR. Il a noté que même si la disposition sur les droits de la personne dudit Code ne compte pas la couleur des cheveux parmi les catégories de groupes identifiables, il pouvait examiner la plainte en vertu de la disposition de ce Code exigeant la présentation complète, juste et appropriée des points de vue. Quoique le Comité reconnaisse qu’il était de mauvais goût de dénigrer un groupe en ondes, il a conclu que la station n’a pas enfreint le Code parce que les commentaires « n’étaient pas particulièrement durs, méchants ou mesquins. »

Le CCNR a été créé en 1990 par les radiodiffuseurs privés du Canada pour veiller à l’administration des codes de normes qu’ils ont adoptés pour leur industrie. À l’heure actuelle, le CCNR se charge de l’administration de sept codes concernant la déontologie, la représentation équitable, la violence, les nouvelles et l’indépendance journalistique. Près de 750 stations de radio, services de radio par satellite, stations de télévision et services de télévision spécialisée et payante à travers le Canada sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens vers les sites Web des membres et d'autres sites Web, ainsi que des renseignements pertinents sont affichés sur son site Web à www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la présidente nationale du CCNR, Mme Andrée Noël, ou le directeur exécutif du CCNR, M. John MacNab.