Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision déclare que parler de cyclistes qui méritent de se faire renverser n’enfreint pas le Code des radiodiffuseurs

Ottawa, le 15 juillet 2015 – Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) publie aujourd’hui sa décision concernant des propos tenus dans le cadre du Show du matin diffusé à l’antenne de CHOI-FM (Radio X, Québec). Les animateurs, parlant de ces cyclistes qui exaspèrent les automobilistes, ont laissé entendre qu’ils méritaient de se faire renverser. Le CCNR, malgré les nombreuses plaintes reçues à ce sujet, a conclu qu’il ne s’agissait pas d’une incitation à la violence.

À l’occasion d’une discussion sur le vapotage, les animateurs du Show du matin ont déploré le manque d’égards des « vapoteurs » pour leur entourage. Ils les ont comparés à ces cyclistes qui occupent toute la chaussée et se conduisent comme s’ils étaient moralement supérieurs aux automobilistes. En plus de suggérer que ces cyclistes mériteraient d’être renversés, les animateurs les ont traité d’« idiots » en leur adressant le juron anglais fuck you. Le CCNR a reçu 145 plaintes alléguant que les animateurs prônaient la violence à l’égard des cyclistes.

Le Comité régional du Québec du CCNR a étudié les plaintes à la lumière du Code de déontologie de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR) qui interdit d’endosser ou de promouvoir la violence. Le Comité a estimé que les propos en question traduisaient la frustration des animateurs à l’égard des cyclistes qui incommodent les conducteurs d’automobile, mais n’encourageaient pas sérieusement le recours à la violence. Il n’y avait donc pas infraction du code à cet égard. Le Comité a néanmoins constaté une infraction au code dans l’utilisation de langage grossier. Étant donné que CHOI-FM s’avère avoir enfreint le Code trois fois pour ce même motif, la station a été tenue de remettre au CCNR un plan d’action visant à empêcher la répétition d’infractions du même genre.

Le CCNR a été créé en 1990 par les radiodiffuseurs privés du Canada pour veiller au respect des codes de normes qu’ils ont adoptés pour leur industrie. À l’heure actuelle, le CCNR se charge d’administrer sept codes concernant la déontologie, la représentation équitable, la violence, les nouvelles et l’indépendance journalistique. Quelque 900 stations de radio, services de radio par satellite, stations de télévision et services de télévision spécialisée et payante dans l’ensemble du Canada sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens vers les sites Web des membres et d'autres sites Web, ainsi que des renseignements pertinents sont affichés sur son site Web à www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la présidente nationale du CCNR, Mme Andrée Noël, ou le directeur exécutif du CCNR, M. John MacNab.