Aucun encouragement à la violence contre les animaux dans une séquence d’un concours, déclare le Conseil canadien des normes de la radiotélévision

Ottawa, le 3 avril 2012 – Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) rendait publique aujourd’hui sa décision concernant une conversation qui s’est déroulée dans le cadre du concours « The Evil that People Do » (Le mal que font les gens) présenté dans l’émission The Biggs & Barr Show de CHTZ-FM [97.7 Htz FM, St. Catharine’s (Ontario)]. Le CCNR a conclu qu’une histoire selon laquelle on aurait fait avaler des « caps d’acide » [LSD] à un chat n’a violé ni le Code de déontologie ni le Code concernant la violence de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR).

Le concours « The Evil that People Do » est un élément récurrent de l’émission matinale de cette station. Les auditeurs sont invités à téléphoner pour raconter les méchancetés qu’ils ont commises et les animateurs remettent ensuite un prix pour la « meilleure » histoire. Le 26 août 2011, un interlocuteur nommé Bob a raconté qu’il avait fait avaler de l’acide au chat de son voisin pour se venger de ce dernier qu’il soupçonnait de lui avoir causé du tort. Il a ajouté qu’il avait commis cet acte quand il était [traduction] « plus jeune et plutôt fou ». Les animateurs et Bob (l’interlocuteur) ont ri de la situation, cependant Bob a précisé que le chat s’en était tiré indemne. De plus, les animateurs ont répété à plusieurs reprises qu’ils n’approuvaient pas le fait d’infliger du mal aux animaux et ils n’ont pas remis le prix à cet interlocuteur.

Un auditeur s’est plaint au CCNR que cette conversation avait encouragé la violence contre les animaux. Pour sa part, la station a fait valoir que les animateurs ont répété qu’ils n’approuvaient pas la conduite de Bob et qu’ils ne lui avaient pas remis le prix. Le Comité régional de l’Ontario du CCNR a étudié la plainte à la lumière de l’alinéa 9 a) du Code de déontologie de l’ACR lequel interdit d’endosser, d’encourager ou de glorifier la violence à la radio, et du paragraphe 9.1 du Code de l’ACR concernant la violence lequel stipule la même interdiction en ce qui concerne spécifiquement les animaux. Le Comité n’a constaté aucun manquement à ces dispositions, puisque les animateurs ont exprimé leur opposition à ce que leur interlocuteur avait fait et ne lui ont pas accordé le prix.

Le CCNR a été créé en 1990 par les radiodiffuseurs privés du Canada pour veiller à l’administration des codes de normes qu’ils ont adoptés pour leur industrie. À l’heure actuelle, le CCNR se charge de l’administration de sept codes concernant la déontologie, la représentation équitable, la violence, les nouvelles et l’indépendance journalistique. Près de 750 stations de radio, services de radio par satellite, stations de télévision et services de télévision spécialisée et payante à travers le Canada sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens vers les sites Web des membres et d'autres sites Web, ainsi que des renseignements pertinents sont affichés sur son site Web à www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la présidente nationale du CCNR, Mme Andrée Noël, ou le directeur exécutif du CCNR, M. John MacNab.