Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision déclare que l’affichage à l’écran d’une solution erronée à un concours constitue une violation du Code des radiodiffuseurs

Ottawa, le 16 avril 2013 – Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) publie aujourd’hui sa décision concernant deux épisodes de L’instant gagnant diffusés à l’antenne de V en septembre 2012. Le CCNR conclut que le jeu mathématique proposé au cours d’un des épisodes, parce que la solution affichée à l’écran en était fausse, constituait une infraction au Code de déontologie de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR).

L’instant gagnant est la dernière version d’un jeu-questionnaire où les animateurs invitent les téléspectateurs à téléphoner pour proposer leur solution à des jeux et des énigmes dans le but de remporter un prix en argent. L’appel coûte un dollar, peu importe que l’appelant se fasse ou non accorder la chance de résoudre l’énigme. Le CCNR a reçu la plainte d’un téléspectateur qui s’en prenait à divers aspects de l’émission, en particulier le système de sélection des appels, les commentaires des animateurs et la solution à certains casse-têtes.

Comme il l’a fait dans d’autres décisions portant sur des émissions du même genre, le CCNR explique qu’il n’est pas habilité à se prononcer sur les éléments hors ondes d’une émission comme son système téléphonique. Il n’a rien relevé de répréhensible dans les commentaires des animateurs. Il a cependant constaté une infraction au Code de déontologie de l’ACR dans la solution du casse-tête présenté au cours de l’épisode du 17 septembre.

Le concours consistait cette fois à additionner les nombres renfermés dans une image. La solution donnée à la fin du concours était 1643, alors que le total des chiffres apparaissant à l’écran était 1743. V a fini par expliquer que le graphiste s’était trompé en ajoutant un « 100 » de trop dans l’image illustrant la solution.

Le Comité régional du Québec du CCNR a conclu qu’il y avait eu infraction dans la diffusion de la fausse solution, mais a noté en même temps qu’à la suite d’une décision antérieure du CCNR, V et le producteur avaient remboursé leurs appels aux participants et ne proposaient plus, depuis lors, ce type de casse-tête.

Le CCNR a été créé en 1990 par les radiodiffuseurs privés du Canada pour veiller au respect des codes de normes qu’ils ont adoptés pour leur industrie. À l’heure actuelle, le CCNR se charge d’administrer sept codes concernant la déontologie, la représentation équitable, la violence, les nouvelles et l’indépendance journalistique. Quelque 760 stations de radio, services de radio par satellite, stations de télévision et services de télévision spécialisée et payante dans l’ensemble du Canada sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens vers les sites Web des membres et d'autres sites Web, ainsi que des renseignements pertinents sont affichés sur son site Web à www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la présidente nationale du CCNR, Mme Andrée Noël, ou le directeur exécutif du CCNR, M. John MacNab.