Aucune diffusion du « mot F » en anglais dans l’émission The F-Word avant 21 h, déclare le Conseil canadien des normes de la radiotélévision

Ottawa, le 12 mai 2010 – Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) rendait publique aujourd’hui sa décision concernant l’émission de cuisine de Gordon Ramsay intitulée The F-Word qui est diffusée sur les ondes du réseau BBC Canada à 20 h. L’émission contient plusieurs mentions du « mot F » en anglais et de variantes de ce mot. Le CCNR a conclu que BBC Canada a enfreint le Code de déontologie de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR) pour avoir diffusé l’émission non retouchée avant l’heure critique de 21 h.

The F-Word fait partie de plusieurs émissions de cuisine de style réalité/information mettant en vedette le chef Gordon Ramsay, lequel est bien connu pour son style agressif et exigeant dans la cuisine, ainsi que pour son utilisation fréquente de jurons. Chaque épisode de cette série consistait en diverses séquences se rapportant à la nourriture, y compris de la cuisine mettant une équipe au défi, des recettes de la part de vedettes, la méthode pratico-pratique et des renseignements sur divers genres d’aliments.

Le CCNR a reçu une plainte au sujet de l’épisode du 9 avril 2009, mais le plaignant a fait remarquer que l’émission est diffusée chaque soir. L’émission, présentée à 20 h, s’accompagnait d’une mise en garde avisant l’auditoire du langage grossier, et de l’icône de classification 18+. BBC Canada a noté ces points dans sa réponse au plaignant.

Le Comité national des services spécialisés du CCNR a étudié la plainte à la lumière de l’alinéa 10 a) du Code de déontologie de l’ACR, lequel stipule que les émissions contenant du langage grossier qui sont destinées exclusivement à un auditoire adulte ne doivent pas être diffusées avant le début de la plage des heures tardives de la soirée, plage comprise entre 21 h et 6 h. Le CCNR a déclaré dans de nombreuses décisions qu’il a rendues dans le passé que le « mot F » en anglais constitue du langage destiné aux adultes. Le Comité a donc conclu que BBC Canada a commis une infraction pour avoir diffusé The F-Word avant l’heure convenable. Il a expliqué la situation comme suit :

Il faut également noter que le fait d’accompagner une émission d’une mise en garde à l’auditoire ne tire pas le télédiffuseur d’affaire en ce qui concerne les autres exigences du Code, comme la mise à l’horaire. Le radiodiffuseur qui souhaite diffuser une émission contenant un quelconque des mots de la famille du « mot F » en anglais a foncièrement deux choix; notamment présenter l’émission après le début de la plage des heures tardives, ou avant le début de cette plage à condition, dans ce cas-là, d’assourdir, de supprimer par un blip ou de couper le langage offensant par un autre moyen. Il va sans dire que même si l’émission s’intitule The F-Word, ce qui n’est pas offensant en soi, cela ne donne pas le droit au télédiffuseur d’éviter de choisir une des deux options qui précèdent. Si l’emploi du mot « fuck » ou d’un de ses dérivés est essentiel pour établir le caractère de l’émission, comme il semblerait être le cas dans la présente affaire, le seul choix est celui de diffuser l’émission après 21 h.

Les radiodiffuseurs privés canadiens ont créé eux-mêmes les codes qui constituent les normes du secteur concernant la déontologie, la représentation équitable, la présentation de violence à la télévision et l’indépendance journalistique, et ils s’attendent à ce qu’ils soient respectés par les membres de leur profession. En 1990, ils se sont dotés d’un organisme d’autoréglementation, le CCNR, qu’ils ont mandaté de veiller à l’administration de ces codes de responsabilité professionnelle, et des codes visant les services de télévision payante, ainsi que du code concernant la déontologie journalistique qui fut élaboré par l’ACDIRT – Association des journalistes électroniques en 1970. Plus de 735 stations de radio, services de radio par satellite, stations de télévision et services de télévision spécialisée, d’un bout à l’autre du Canada, sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens vers les sites Web des membres et d'autres sites Web, ainsi que des renseignements pertinents sont affichés sur son site Web à www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la présidente nationale du CCNR, Mme Andrée Noël, ou le directeur exécutif du CCNR, M. John MacNab.