Manifestation étudiante traitée de façon juste et équilibrée dans une émission d’affaires publiques, déclare le Conseil canadien des normes de la radiotélévision

Ottawa, le 25 avril 2012 – Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) rendait publique aujourd’hui sa décision concernant une entrevue diffusée dans le cadre de l’émission d’affaires publiques Face à face sur les ondes de V. Les deux animateurs de cette émission ont interviewé le porte-parole d’un des groupes d’étudiants participant aux manifestations étudiantes qui se déroulaient au Québec. Le CCNR n’a relevé aucune infraction aux codes sur la radiodiffusion.

M. Stéphane Gendron et Mme Caroline Proulx, les deux animateurs de Face à face, ont tenu une entrevue avec M. Gabriel Nadeau-Dubois, le porte-parole de la Coalition large de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE), le 22 mars 2012. Ce dernier a expliqué les raisons pour lesquelles son groupe s’opposait à la décision du gouvernement du Québec d’augmenter les frais de scolarité pour les études collégiales et universitaires. Les animateurs, quant à eux, ne partageaient pas son avis et ont remis en question ses opinions.

Le CCNR a reçu 914 plaintes au sujet de cette émission, dont la majorité était attribuable à une campagne lancée sur des sites de médias sociaux. Les plaignants ont allégué que les animateurs ont fait preuve de manque de respect envers M. Nadeau-Dubois parce qu’ils l’ont constamment interrompu et ont passé des commentaires dénigrants quant au mouvement étudiant. Pour sa part, V a fait valoir que la mission de l’émission en cause consiste à générer des discussions et des débats.

Le Comité régional du Québec du CCNR a étudié les plaintes à la lumière des articles 6 et 7 du Code de déontologie de l’Association des radiodiffuseurs (ACR). L’article 6 stipule que tous les commentaires et opinions doivent être présentés de façon complète, juste et appropriée, et l’article 7 exige la présentation équilibrée des controverses d’intérêt public. Le Comité n’a constaté aucune violation de ces dispositions puisque les animateurs avaient le droit d’exprimer leurs opinions sur les manifestations étudiantes et ont donné à M. Nadeau-Dubois l’occasion d’en faire autant. Pour sa part, M. Nadeau-Dubois a lui-même souvent interrompu les animateurs avant qu’ils ne puissent formuler leurs questions, et bien que ces derniers aient manifesté une certaine impatience envers lui, ils ne se sont pas montrés agressifs ou insultants à son endroit.

Le CCNR a été créé en 1990 par les radiodiffuseurs privés du Canada pour veiller à l’administration des codes de normes qu’ils ont adoptés pour leur industrie. À l’heure actuelle, le CCNR se charge de l’administration de sept codes concernant la déontologie, la représentation équitable, la violence, les nouvelles et l’indépendance journalistique. Près de 750 stations de radio, services de radio par satellite, stations de télévision et services de télévision spécialisée et payante à travers le Canada sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens vers les sites Web des membres et d'autres sites Web, ainsi que des renseignements pertinents sont affichés sur son site Web à www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la présidente nationale du CCNR, Mme Andrée Noël, ou le directeur exécutif du CCNR, M. John MacNab.