déclare le Conseil canadien des normes de la radiotélévision

Ottawa, le 24 mai 2012 – Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) rendait publiques aujourd’hui trois décisions concernant le Dean Blundell Show diffusé à l’antenne de CFNY-FM (102.1 The Edge, Toronto), dans lesquelles il a conclu que certains commentaires faits par les animateurs ont enfreint le Code de déontologie, le Code sur la représentation équitable et le Code concernant la violence de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR).

Dans la première décision, le CCNR s’est penché sur deux séquences de « Edge Files », un segment de l’émission pendant laquelle les animateurs commentent des reportages de nouvelles inédits. Le Comité régional de l’Ontario du CCNR a conclu qu’une discussion explicite concernant une femme ayant écorché vif un chat pour se confectionner une parure de fourrure constituait de la violence gratuite contrairement à l’alinéa 9 a) du Code de déontologie de l’ACR. Les propos des animateurs ont aussi glorifié la violence contrairement au paragraphe 9.1 du Code de l’ACR concernant la violence. Par contre, d’autres conversations au sujet de faits divers comportant des éléments à caractère sexuel n’ont pas été jugés suffisamment explicites pour déroger aux codes, et une autre sur le mauvais traitement fait à des enfants autistes n’a pas non plus constitué une violation.

Dans la deuxième décision, le CCNR a examiné plusieurs séquences diffusées à diverses dates. Le Comité de l’Ontario a conclu que des blagues à propos de la vie sexuelle de Jésus-Christ ont enfreint le Code de l’ACR sur la représentation équitable et le fait de traiter toutes les femmes de « putes » a dérogé audit code et au Code de déontologie de l’ACR. D’autre part, des commentaires sur les parties du corps féminin et l’emploi du mot « gai » comme synonyme de « stupide » n’ont pas violé lesdits codes.

Dans la troisième décision, le CCNR a traité d’une séquence intitulée « Wha’ Happened? » lors de laquelle les auditeurs sont invités à appeler pour relater des incidents inhabituels qu’ils ont vécus. Les animateurs décernent ensuite un prix pour la « meilleure » histoire. Un interlocuteur a expliqué ce qui s’était passé lorsqu’il a heurté une femme avec son camion la veille au soir. La dame en question n’a pas subi de blessure mortelle et le conducteur n’a pas été accusé  d’infraction. L’interlocuteur et les animateurs ont ri de la situation. Le Comité de l’Ontario a conclu que cette séquence n’a pas endossé, encouragé ou glorifié l’incident.

Le CCNR a été créé en 1990 par les radiodiffuseurs privés du Canada pour veiller à l’administration des codes de normes qu’ils ont adoptés pour leur industrie. À l’heure actuelle, le CCNR se charge de l’administration de sept codes concernant la déontologie, la représentation équitable, la violence, les nouvelles et l’indépendance journalistique. Près de 750 stations de radio, services de radio par satellite, stations de télévision et services de télévision spécialisée et payante à travers le Canada sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens vers les sites Web des membres et d'autres sites Web, ainsi que des renseignements pertinents sont affichés sur son site Web à www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la présidente nationale du CCNR, Mme Andrée Noël, ou le directeur exécutif du CCNR, M. John MacNab.