Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision déclare que les blagues sur les grosses femmes ne violent aucun Code

Ottawa, le 23 janvier 2013 – Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) rendait publique aujourd’hui sa décision concernant une captation des Galas « Juste pour rire » 2011, « Le party à Mercier », diffusée le 13 mai 2012 à 21 h 30. Le CCNR a conclu qu’une blague portant sur les grosses femmes n’enfreignait aucun code de radiodiffusion.

L’émission mettait en scène Jean-François Mercier, un humoriste reconnu pour son humour caustique. Dans l’un de ses sketchs, celui-ci raconte comment il s’est trouvé un jour coincé dans une « blind date » (un rendez-vous arrangé) avec une grosse femme. À un moment donné, l’humoriste pointe du doigt dans l’auditoire une dame aux formes amples à qui il reproche de ne pas rire de sa blague. La dame et l’humoriste échangent des propos injurieux, sur quoi la dame se lève et quitte la salle. À la fin du spectacle, on voit surgir cette même dame d’un gâteau d’anniversaire géant, preuve qu’elle faisait partie de la blague dès le départ.

Un téléspectateur s’est plaint que cette blague humiliait les femmes obèses. TVA a fait remarquer que le contenu n’enfreignait aucun code puisque monsieur Mercier s’était lui-même décrit comme étant aussi gros que la dame de la blague. Le Comité régional du Québec a donné raison au télédiffuseur. Notant que l’obésité n’est pas considérée comme un handicap au sens des différents articles sur les droits de la personne des codes de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR), il a aussi conclu que sa description d’une grosse femme n’était pas inappropriée puisque celle-ci y avait de toute évidence participé de son plein gré.

Le Comité a également relevé de nombreuses instances de langage grossier, ce qui ne constitue cependant pas un problème après 21 h. Il n’a pas pu se prononcer quant aux mises en garde que TVA se devait de présenter en début d’émission, ne s’étant fait remettre qu’une copie de l’émission plutôt que le fichier-témoin officiel. Le Comité a rappelé à TVA l’importance de conserver les fichiers-témoins en tout temps.

Le CCNR a été créé en 1990 par les radiodiffuseurs privés du Canada pour veiller à l’administration des codes de normes qu’ils ont adoptés pour leur industrie. À l’heure actuelle, le CCNR se charge de l’administration de sept codes concernant la déontologie, la représentation équitable, la violence, les nouvelles et l’indépendance journalistique. Quelque 760 stations de radio, services de radio par satellite, stations de télévision et services de télévision spécialisée et payante dans l’ensemble du Canada sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens vers les sites Web des membres et d'autres sites Web, ainsi que des renseignements pertinents sont affichés sur son site Web à www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la présidente nationale du CCNR, Mme Andrée Noël, ou le directeur exécutif du CCNR, M. John MacNab.