Selon le Conseil canadien des normes de la radiotélévision, les plaisanteries sur un événement religieux n’enfreignent pas le Code

Ottawa, le 15 novembre 2012 – Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) rendait publique aujourd’hui sa décision concernant les commentaires, ou plus exactement les blagues échangées sur Pâques et le dernier jour sur terre de Jésus-Christ par les animateurs du Dean Blundell Show, l’émission matinale de CFNY-FM (102,1 The Edge, Toronto). Le CCNR a déclaré que, même si de nombreux auditeurs pouvaient avoir trouvé les propos des animateurs de très mauvais goût, il n’y avait pas eu dérogation au Code sur la représentation équitable de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR).

Au cours de la semaine précédant Pâques, plus précisément le 2 avril 2012, les animateurs du Dean Blundell Show ont plaisanté sur le fait que Jésus ait choisi de passer sa dernière journée avec ses 12 apôtres, tous des hommes. Empruntant des voix efféminées stéréotypées, ils ont imité une conversation qui aurait pu se passer entre eux et qui laissait sous-entendre des activités homoérotiques. Un auditeur s’est plaint au CCNR que ces propos étaient une offense faite aux chrétiens. Invoquant le Code de déontologie de l’ACR, la station a fait valoir que ce traitement certes irrévérencieux d’un événement religieux ne trahissait aucune haine envers le Christ et aucune discrimination envers les chrétiens.

Le Comité régional de l’Ontario du CCNR a étudié la plainte à la lumière de l’article 6 du Code de l’ACR sur la représentation équitable, lequel interdit de tourner indûment la religion en dérision. Il a fait remarquer qu’il était regrettable que la station se soit livrée à cet entretien, à plus forte raison au temps de Pâques, mais que la religion n’est pas à l’abri de l’humour et de la parodie. Le Comité a conclu que les propos échangés ne pouvaient pas être qualifiés de dérision indue puisqu’ils ne véhiculaient ni haine ni mépris envers les chrétiens, qu’ils ne critiquaient pas directement le Christ, ou les chrétiens pour leur foi dans le récit traditionnel de Pâques, et que la station avait diffusé des points de vue opposés provenant de ses auditeurs. Le Comité a également fait remarquer que le radiodiffuseur aurait dû invoquer le Code sur la représentation équitable dans sa réponse au plaignant.

Le CCNR a été créé en 1990 par les radiodiffuseurs privés du Canada pour veiller à l’administration des codes de normes qu’ils ont adoptés pour leur industrie. À l’heure actuelle, le CCNR se charge de l’administration de sept codes concernant la déontologie, la représentation équitable, la violence, les nouvelles et l’indépendance journalistique. Quelque 760 stations de radio, services de radio par satellite, stations de télévision et services de télévision spécialisée et payante à travers le Canada sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens vers les sites Web des membres et d'autres sites Web, ainsi que des renseignements pertinents sont affichés sur son site Web à www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la présidente nationale du CCNR, Mme Andrée Noël, ou le directeur exécutif du CCNR, M. John MacNab.