Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision déclare que la mauvaise identification de manifestants constitue une infraction aux codes

Ottawa, le 23 octobre 2013 – Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) publie aujourd’hui sa décision concernant un épisode de The Source diffusé le 23 janvier 2013 à l’antenne de Sun News Network. L’animateur de cette émission de débat politique a mal identifié des manifestants dans une séquence télévisée. Le CCNR conclut que la station a enfreint le Code de déontologie de l’ACR pour cette erreur, mais il n’exige pas qu’elle fasse une déclaration en ondes car l’animateur, M. Levant, avait déjà reconnu son erreur dans un épisode ultérieur de son émission.

Ezra Levant avait diffusé des images d’une manifestation organisée à l’extérieur des bureaux du Sun de Toronto. Les protestataires s’en prenaient à la couverture du mouvement Idle No More de Sun Media. Quelques jours plus tard, M. Levant a rediffusé ces images et indiqué que des téléspectateurs lui avaient fourni des informations sur l’identité de certains manifestants. Il a décliné l’identité d’un couple et déclaré que ces personnes étaient des « agitateurs professionnels », qui participaient à d’autres activités de protestation.

Le CCNR a reçu une plainte de la femme qui avait été identifiée. Celle-ci affirmait qu’elle n’était pas la personne en question puisqu’elle n’était pas présente à la manifestation contre Sun Media et qu’elle n’était même pas à Toronto à ce moment-là. Elle s’est plainte de ce que M. Levant avait sali sa réputation et celle de son mari en les accusant d’être des agitateurs professionnels et d’utiliser le mouvement autochtone pour [traduction] « faire du grabuge ».

Le Comité national des services spécialisé du CCNR conclut que Sun News Network a enfreint l’article 6 du Code de déontologie de l’ACR pour avoir donné des informations inexactes dans son émission d’opinion. M. Levant a reconnu son erreur dans l’épisode du 8 février de The Source.

Le CCNR a été créé en 1990 par les radiodiffuseurs privés du Canada pour veiller au respect des codes de normes qu’ils ont adoptés pour leur industrie. À l’heure actuelle, le CCNR se charge d’administrer sept codes concernant la déontologie, la représentation équitable, la violence, les nouvelles et l’indépendance journalistique. Quelque 790 stations de radio, services de radio par satellite, stations de télévision et services de télévision spécialisée et payante dans l’ensemble du Canada sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens vers les sites Web des membres et d'autres sites Web, ainsi que des renseignements pertinents sont affichés sur son site Web à www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la présidente nationale du CCNR, Mme Andrée Noël, ou le directeur exécutif du CCNR, M. John MacNab.