Nomination de nouveaux membres au Comité régional du Québec du Conseil canadien des normes de la radiotélévision

Ottawa, le 25 mars 2003 — Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) annonce la nomination de Gilles Moisan FCA et Tara Rajan à son Comité régional du Québec.

Gilles Moisan, membre de l'équipe de décideurs représentant le public, est Fellow de l'Ordre des comptables agréés du Québec et spécialiste des questions se rapportant aux finances, aux ressources humaines et à l'administration. Son expertise considérable en comptabilité et en administration lui a permis de diriger des entreprises à Québec et aussi d'exécuter le rôle d'associé et d'administrateur au sein d'un cabinet comptable fort important au Québec et au Canada. Il a également été président du conseil d'administration du Centre hospitalier de l'Hôtel-Dieu du Sacré Cœur de Jésus et il siège au conseil d'administration de la Chambre de commerce de Québec depuis 2000. Après qu'il a été le trésorier, le vice-président et ensuite le président de l'Orchestre symphonique de Québec de 1972 à 1984, en tant que directeur général il a plus récemment joué un rôle prépondérant sur le plan de la préservation de l'Orchestre symphonique de Québec en rétablissant le budget largement déficitaire de cet organisme et lui assurant un surplus.

Tara Rajan, décideuse représentant le public qui a consacré sa carrière aux industries culturelles, occupe actuellement le poste de directrice de la recherche et des données du Fonds canadien de télévision. Mme Rajan fut la première directrice exécutive du CCNR et a également occupé des postes au sein de Téléfilm Canada et du Ministère du Patrimoine canadien. Lorsqu'elle travaillait pour ce Ministère en tant que gestionnaire des politques de l'édition des périodiques et membre de l'équipe chargée de concevoir et de mettre en application le Fonds du Canada pour les magazines, elle s'est vue remettre le prix spécial du Sous-ministre. Du côté du bénévolat, Mme Rajan a participé aux travaux du Centre-femmes d'aujourd'hui du Québec et a siégé au conseil d'administration de la Caisse d'économie des femmes d'Ottawa. Elle détient une maîtrise ès arts en science politique de l'Université Laval à Québec.

Le président national du Conseil canadien des normes de la radiotélévision, M. Ron Cohen, a exprimé son enthousiasme quant aux nominations au Comité régional du Québec. « Le Comité régional du Québec a joué un rôle important pour ce qui est de rendre des décisions qui tiennent compte des caractéristiques propres aux émissions diffusées au Québec, grâce en très grande partie à la composition équilibrée du Comité sur le plan régional et sur ceux de la langue et du sexe de ses membres. Le jugement des nouveaux membres du Comité ne fera que renforcer une équipe déjà solide. Leurs antécédents professionnels, culturels et du domaine du service à la collectivité seront d'une grande valeur dans l'exercice des responsabilités publiques du CCNR. » Comme tous les autres comités du CCNR à travers le pays, le Comité régional du Québec se compose d'un nombre égal de membres représentant le public et l'industrie de la radiotélévision. Il est présidé par Me Guylaine Bachand de Montréal, une membre représentant l'industrie. Les autres membres qui y représentent la radiotélévision à l'heure actuelle sont Sylvain Chamberland de RadioMédia de Montréal, Me Bernard Guérin de TQS de Montréal, Brian Kenemy de Corus Entertainment (Montréal) et Robert Parent de Radio-Nord de Gatineau. Du côté des membres représentant le public, le Comité compte la professeure Peta Tancred et Michèle Audette, toutes les deux de Montréal. Il existe actuellement une vacance pour un membre représentant le public au Comité régional du Québec.

Les radiotélédiffuseurs privés canadiens ont arrêté des codes qui constituent les normes du secteur concernant l'emploi de stéréotypes sexuels, la présentation de violence et le traitement de questions à valeur morale, tels les droits de l'homme, sur les ondes, et ils s'attendent que leurs collègues les respectent. Ils se sont aussi dotés d'un organisme d'autoréglementation, le CCNR, qu'ils ont mandaté de veiller à l'administration de ces codes de responsabilité professionnelle. Le Conseil a par la suite été chargé de veiller également au respect du code de déontologie journalistique adopté par l'Association canadienne des directeurs de l'information radio-télévision (ACDIRT). Plus de 530 stations de radio et de télévision et services spécialisés, d'un bout à l'autre du Canada, sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens vers les sites Web des membres et d'autres sites Web, ainsi que des renseignements pertinents sont affichés sur son site Web à www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la présidente nationale du CCNR, Mme Andrée Noël, ou le directeur exécutif du CCNR, M. John MacNab.