Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision déclare qu’il n’y a pas eu violation dans les sketchs d’une émission humoristique, mais qu’il manquait l’icône de classification

Ottawa, le 16 avril 2013 – Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) publie aujourd’hui sa décision concernant l’émission humoristique de caméra cachée Les Détestables diffusée à l’antenne de V. Le CCNR estime que son contenu n’a enfreint aucun des codes des radiodiffuseurs, mais qu���une émission de ce genre n’est pas exemptée d’afficher sa classification.

Les Détestables est une émission composée de sketchs dans lesquels des comédiens ou comédiennes âgés (ou supposés l’être) font ou disent des inepties en public tandis qu’une caméra cachée enregistre les réactions de l’entourage. Un téléspectateur a déposé une plainte concernant un sketch où une vieille dame traite une serveuse de restaurant de « pute paresseuse ». Dans d’autres sketchs du même épisode, une vieille dame dit à un jeune homme qu’il doit avoir un petit pénis, un vieillard conduit un scooter en compagnie d’une poupée gonflable et une autre vieille dame prévient une jeune femme qu’elle brûlera en enfer parce qu’elle n’a plus d’hymen.

Le Comité régional du Québec a conclu que ces drôleries n’enfreignent aucune disposition des codes parce qu’elles sont anodines et ne constituent pas des propos abusifs ou indûment discriminatoires à l’endroit d’un groupe identifiable. Le Comité a conclu par ailleurs que ce genre d’émission n’entre pas dans une des catégories exemptées du système de classification, de sorte que V aurait dû en faire précéder la diffusion d’une icône de classification. L’omission de cette icône constitue une violation de l’article 4 du Code concernant la violence de l’Association canadienne des radiodiffuseurs.

Le CCNR a été créé en 1990 par les radiodiffuseurs privés du Canada pour veiller au respect des codes de normes qu’ils ont adoptés pour leur industrie. À l’heure actuelle, le CCNR se charge d’administrer sept codes concernant la déontologie, la représentation équitable, la violence, les nouvelles et l’indépendance journalistique. Quelque 760 stations de radio, services de radio par satellite, stations de télévision et services de télévision spécialisée et payante dans l’ensemble du Canada sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens vers les sites Web des membres et d'autres sites Web, ainsi que des renseignements pertinents sont affichés sur son site Web à www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la présidente nationale du CCNR, Mme Andrée Noël, ou le directeur exécutif du CCNR, M. John MacNab.