Il y avait lieu de divulguer qu’un concert des Rolling Stones « en direct » était préenregistré, déclare le Conseil canadien des normes de la radiotélévision

Ottawa, le 15 mars 2006 – Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) rendait publique aujourd’hui sa décision concernant la diffusion, à l’antenne de Q107 (CILQ-FM de Toronto), d’un concert des  Rolling Stones le 10 août 2005. Le Comité régional de l’Ontario du CCNR a été saisi de plaintes au sujet de cette émission et en est venu à la conclusion que Q107 a enfreint le Code de déontologie de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR) pour avoir négligé de bien préciser que le concert qu’elle diffusait était préenregistré et non une diffusion du concert en direct qui avait lieu ce soir-là au Phoenix Concert Theatre de Toronto. 

Il était prévu que les Rolling Stones se produiraient le 10 août 2005 dans un seul concert avant leur tournée au Phoenix Concert Theatre, à compter de 21 h 30. Q107 a annoncé qu’elle comptait diffuser un spectacle des Rolling Stonesen direct à exactement le même moment. Dans son matériel publicitaire mettant cette émission en vedette, Q107 a utilisé les termes « diffusion en direct des Rolling Stones ». Et, pendant la diffusion même du concert, l’animateur a continuellement mentionné le spectacle au Phoenix Concert Theatre qui se déroulait en même temps et a fait référence aux « Stones en direct » pour qualifier l’émission. De plus, on a fait ces commentaires avec, comme bruit de fond, une foule qui acclame et l’accordement d’instruments de musique. Tout cela laissait la nette impression que le concert diffusé à l’antenne de Q107 était effectivement celui qui se déroulait au Phoenix ce soir-là, alors que c’était en réalité un enregistrement d’un spectacle exécuté par les Rolling Stonestrois ans plus tôt. 

Le CCNR a reçu neuf plaintes au sujet de cette émission. Deux des plaignants ont demandé que le Conseil tranche l’affaire. Le Comité régional de l’Ontario a établi que Q107 a enfreint les articles 6 et 12 du Code de déontologie de l’ACR pour avoir diffusé ces émissions d’une manière injuste, inappropriée et trompeuse : 

Par la juxtaposition, à maintes reprises, de l’expression « en direct » et des mentions du spectacle qui se déroulait au Phoenix au même moment que l’émission, la station a donné la nette impression à n’importe quel auditeur qu’elle diffusait effectivement le concert 2005 en direct des Rolling Stones. Cette impression fut renforcée davantage par le bruit d’une foule qui acclame et d’autres sons typiques d’un concert qu’on pouvait entendre pendant que Scholes parlait. […] L’essentiel ici c’est que les émissions que nous avons examinées auraient porté n’importe quel auditeur ordinaire et raisonnable à croire qu’il s’agissait effectivement de la diffusion du concert en direct du Phoenix Concert Theatre, alors que ce n’était pas le cas.

[…] 

Le Comité reconnaît que même si l’animateur n’a jamais déclaré directement que le concert des Rolling Stonesqui se diffusait était en effet une émission en direct; il a donné la nette impression qu’il s’agissait de la diffusion en direct du Phoenix Concert Theatre. […] Il est incontestable qu’il aurait été tout à fait raisonnable, et en effet responsable, que l’animateur divulgue qu’il s’agissait en effet d’un enregistrement d’un concert des Rolling Stones exécuté en direct trois ans plus tôt. 

Les radiotélédiffuseurs privés canadiens ont créé eux-mêmes les codes qui constituent les normes du secteur concernant la déontologie et l’emploi de stéréotypes sexuels ainsi que la présentation de violence à la télévision et ils s’attendent à ce qu’ils soient respectés par les membres de leur profession. En 1990, ils se sont aussi dotés d’un organisme d’autoréglementation, le CCNR, qu’ils ont mandaté de veiller à l’administration de ces codes de responsabilité professionnelle. Le Conseil a par la suite été chargé de veiller également au respect du Code de déontologie (journalistique) adopté en 1970 par l’Association canadienne des directeurs de l’information radio-télévision (ACDIRT). Plus de 590 stations de radio et de télévision et services spécialisés, d’un bout à l’autre du Canada, sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens vers les sites Web des membres et d'autres sites Web, ainsi que des renseignements pertinents sont affichés sur son site Web à www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la présidente nationale du CCNR, Mme Andrée Noël, ou le directeur exécutif du CCNR, M. John MacNab.