Septembre 1997

Ottawa, le 30 septembre 1997 — Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) a le plaisir d'annoncer la nomination de M. John Backhouse à son conseil régional de la Colombie-Britannique.

M. John Backhouse, bibliothécaire de profession et directeur du développement institutionnel au College of New Caledonia de Prince-George, a été nommé représentant du public auprès du conseil régional de la Colombie-Britannique du Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR). M. Backhouse a été conseiller municipal de Prince-George pendant six ans et maire de cette ville de 1986 à 1996. Il siège aujourd'hui au conseil d'administration de B.C. Transit et du Fraser Basin Council et fait partie du comité de stratégie forestière et du comité consultatif sur le logement institué par le Ministre des Affaires municipales et du Logement. M. Backhouse est citoyen d'honneur de la ville de Prince-George et son nom a été porté sur la Liste d'honneur de la Fédération canadienne des municipalités dernièrement. Rotary International lui a aussi décerné le prix Paul-Harris.

« Ces trois dernières semaines, le Conseil a été inondé de plaintes – surtout du Québec et de l'Ontario, mais aussi de toutes les régions du pays – au sujet de l'émission d'Howard Stern qui est diffusée depuis quelque temps sur les marchés de Montréal et de Toronto, a déclaré le président national du CCNR. Le soin, le dévouement et l'objectivité avec lesquels les bénévoles représentant le secteur et le public auprès du Conseil remplissent leur rôle sont les fondements des décisions que rend le CCNR en pareil cas. Nous sommes chanceux de pouvoir compter sur la collaboration de personnes du prestige et de l'expérience de M. Backhouse au cours de nos délibérations.»

Comme les autres conseils régionaux du CCNR, le conseil régional de la Colombie-Britannique se compose de trois représentants du public et de trois représentants des radiotélédiffuseurs. Il est à l'heure actuelle présidé par Mme Erin Petrie, vice-présidente à la programmation d'Okanagan Radio Limited, qui, avec M. Hudson Mack de CHEK-TV et Mme Debbie Millette d'U-TV (CKVU), représentent les radiodiffuseurs. Mmes Sally Warren, vice-présidente du Conseil régional et Lynn Smith, c.r., sont les autres représentantes du public.

Institué en 1990 pour assurer l'autoréglementation du secteur par l'administration de son code de déontologie et de ses codes de conduite à l'égard de la représentation des hommes et des femmes et de la présentation de violence, le CCNR sert aujourd'hui quelque 400 stations de radio et de télévision privées de toutes les régions du pays. Il a reçu l'appui officiel du CRTC en 1991. À ce jour, il a rendu plus de 80 décisions, qui sont presque toutes accessibles, tout comme le texte des codes qu'il administre et divers autres renseignements d'intérêt, à son site Web, à .

– 30 –

Ottawa, le 15 septembre 1997— Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision(CCNR) a le plaisir d'annoncer la nomination de M. Hudson Mack et de Mmes Debbie Millette, C. Lynn Smith et Sally Warren à son conseil régional de la Colombie-Britannique.

M.Hudson Mack, qui représente les radiotélédiffuseurs au conseil, est le chef d'antenne et directeur adjoint du service des nouvelles de CHEK-TV de Victoria. Il est également président de l'Association canadienne des directeurs de l'information en radio- télévision(ACDIRT) et du comité national des rédacteurs de Broadcast News Limited et membre du Victoria Harbourside Rotary Club. En 1996, l'ACDIRT lui a décerné son prix national du meilleur téléjournal et la revue TV WEEK l'a désigné « Personnalité la plus populaire du petit écran ».

Mme Debbie Millette, elle aussi nommée au conseil à titre de représentante des radiotélédiffuseurs, a commencé sa carrière à CJOH-TV d'Ottawa. En 1981, elle est déménagée à Vancouver et s'est jointe à l'équipe d'U-TV (CKVU), où elle a travaillé dans le domaine de la programmation et a assumé diverses autres responsabilités avant de devenir directrice de la programmation en juin dernier.

Me Lynn Smith, c.r., siège au conseil à titre de représentante du public. Professeur à la la faculté de droit de l'Université de la Colombie-Britannique, dont elle a été la doyenne de juillet 1991 à juin 1997, elle a pratiqué le droit à Vancouver pendant plusieurs années et a été nommée conseil de la reine en 1992. Me Smith a publié de nombreux écrits et a agi à titre d'arbitre et de conseillère pour plusieurs comités, notamment en tant que membre du Forum national sur la santé. Elle compte parmi les « Femmes de distinction », auxquelles la YMCA a rendu hommage en 1990.

Mme Sally Warren, également représentante du public, a siégé à temps partiel au CRTC avant d'y détenir le poste le conseillère à temps plein, Région de la Colombie-Britannique et du Yukon, pour une période de cinq ans, qui s'est terminée en mai. Elle a beaucoup d'expérience dans le domaine du journalisme, de la rédaction et de l'édition. Elle a été rédactrice et directrice de Vancouver Calendar Magazine pendant onze ans et a siégé au conseil d'administration du centre des médias d'Expo 86 à Vancouver. Elle écrit à l'heure actuelle un livre qui paraîtra en 1998.

« Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision est rendu à un stade crucial de son évolution, » affirme le président national du CCNR, M.Ron Cohen. « Il a élargi son champ d'action à d'autres secteurs de la radiotélévision et s'apprête à administrer le nouveau système de classification des émissions de télévision. La dernière année a été particulièrement mouvementée en Colombie-Britannique. Le Conseil ne saurait relever les défis qui lui sont posés, telle la controverse entourant actuellement une certaine émission-débat de la radio, sans l'obligeance et le dévouement des bénévoles siégeant à ses conseils régionaux. Nous sommes chanceux de pouvoir compter sur la collaboration de personnes dont les états de service, l'initiative et la détermination à promouvoir le bien public sont si remarquables. »

Comme les autres conseils régionaux du CCNR, le conseil régional de la Colombie-Britannique se compose de trois représentants du public et de trois représentants des radiotélédiffuseurs. Il est à l'heure actuelle présidé par Mme Erin Petrie, vice-présidente à la programmation d'Okanagan Radio Limited et présidente sortante de la British Columbia Association of Broadcasters. Le troisième poste de représentant du public est à l'heure actuel vacant.

Institué en 1990 pour assurer l'autoréglementation du secteur par l'administration de son code de déontologie et de ses codes de conduite en matière de représentation des hommes et des femmes et de présentation de la violence, le CCNR sert aujourd'hui quelque 400 stations de radio et de télévision privées et plusieurs services spécialisés de toutes les régions du pays, qui y adhèrent volontairement. Il a reçu l'appui officiel du CRTC en 1991. À ce jour, il a rendu plus de 80 décisions, qui sont presque toutes accessibles, tout comme le texte des codes qu'il administre et divers autres renseignements d'intérêt, à son site Web, à .

– 30 –

Ottawa, le 12 septembre 1997 — Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) a le plaisir d'annoncer la nomination de Mme Peta Tancred et de M. Marc Gervais au Conseil régional du Québec.

Mme Peta Tancred, qui représente le public, est professeure de sociologie à l'Université McGill. Elle a été directrice du Centre de recherche et d'études sur les femmes, de l'Université McGill, de 1990 à 1996. Mme Tancred a publié ou rédigé plusieurs livres sur les femmes et le travail, y compris la parution de 1996 de Recherches féministes. Elle termine actuellement la rédaction d'un ouvrage sur les architectes féminins intitulé Designing Women: Gender and the Architectural Profession in Canada, 1920-1992. Elle a obtenu une bourse de séjour de l'Université Macquarie, à Sydney, en Australie, et a prononcé de nombreuses conférences dans diverses universités du Canada et d'autres pays.

M. Marc Gervais, qui représente le public, est professeur de cinéma à l'Université Concordia. Il a déjà été conseiller du CRTC et est un auteur connu. M. Gervais a été un des fondateurs du Collège universitaire Lonergan de l'Université Concordia et il est actuellement président du conseil d'administration de l'Institut jésuite Loyola pour la paix. Il est le récipiendaire du «Prix de la paix» de 1997 décerné par l'Institut international d'études avancées et l'UNESCO.

«Il s'agit d'un fait marquant de l'histoire du Conseil canadien des normes de la radiotélévision, » a déclaré Ron Cohen, président national du CCNR. « Nous avons commencé à nommer de nouveaux membres qui représentent l'industrie de la radiodiffusion et nous nous apprêtons à administrer un nouveau système de classement des émissions de télévision. Nous constatons aussi l'arrivée d'un nouveau type d'émissions radiophoniques dans les marchés de Montréal et de Toronto. Aucun de ces défis ne pourrait être relevé sans la détermination et la collaboration empressée des membres de nos conseils régionaux. Nous sommes heureux de pouvoir attirer des personnes renommées pour leur leadership et leur engagement communautaire.»

À l'exemple des autres conseils régionaux du CCNR, le Conseil régional du Québec est formé de trois représentants du public et de trois représentants de l'industrie de la radiodiffusion. M. Pierre Audet, président du Conseil régional, est l'autre représentant du public. M. Yvon Chouinard, vice-président exécutif de Diffusion Power, est vice-président du Conseil régional. Deux autres postes doivent être comblés par des représentants de l'industrie de la radiodiffusion.

Le Conseil a été formé en 1990 afin d'administrer les codes d'autoréglementation de l'industrie en matière d'éthique, de stéréotypes sexuels et de violence. Les membres du CCNR représentent environ 400 stations de télévision et de radio privées et plusieurs services spécialisés canadiens. Le CCNR a obtenu l'approbation officielle du CRTC en 1991. Jusqu'à maintenant, le CCNR a rendu plus de 80 décisions qui sont presque toutes disponibles, ainsi que les codes et d'autres renseignements pertinents, sur le World Wide Web, à l'adresse .

– 30 –

Ottawa, le 11 septembre 1997 — Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) a le plaisir d'annoncer la nomination de Mmes Krista Christensen et Dorothy Dobbie et MM. Vic Dubois et Daniel Ish au Conseil régional des Prairies.

Mme Krista Christensen, qui représente l'industrie de la radiodiffusion, était directrice de l'exploitation à la station de télévision CKCK-TV à Regina depuis 1995. Elle travaillait à cette station depuis 1980. Elle a été membre fondatrice du Programme d'aide aux employés et à leurs familles de CKCK et continue de jouer un rôle actif au sein du comité de ce programme. Elle est également membre du comité de direction de la Alliance for Suicide Awareness and Prevention. En 1994-1995, elle a siégé au comité directeur de la santé mentale chargé de faire des recommandations sur les priorités en matière de santé mentale au nouveau Regina Health Board.

Mme Dorothy Dobbie, qui représente le public, a été députée de Winnipeg-Sud de 1988 à 1993. Pendant cette période, elle a été secrétaire parlementaire des ministres des Affaires indiennes et du Nord, de 1989 à 1991, de la Consommation et des Affaires commerciales, de 1991 à 1993, et de l'Environnement, en 1993. Mme Dobbie a reçu le prix de la Personnalité d'affaires de l'année de la Chambre de commerce du Manitoba, en 1983, et le prix de la Femme d'affaires de l'année du YM- YWCA, en 1987. Elle continue de jouer un rôle très actif dans le secteur communautaire de Winnipeg et est actuellement présidente de Publishers Financial, présidente du conseil d'administration du programme de développement du Red River Community College et du comité de citoyens du Aboriginal Heritage Centre de Winnipeg.

M. Vic Dubois, qui représente l'industrie de la radiodiffusion, est vice-président principal de Forvest Broadcasting et directeur général de CJWW-AM/CFQC-FM de Saskatoon. Il était auparavant président de l'Association des radiodiffuseurs de la Saskatchewan et siège depuis longtemps aux conseils d'administration d'un grand nombre d'organismes bénévoles, y compris Jeunes entreprises, Échec au crime et le YMCA.

Me Daniel Ish, c.r., représentant du public, est professeur de droit à l'Université de la Saskatchewan, où il a été doyen de 1982 à 1988 et de 1996 à 1997. Il a également été directeur du Centre Diefenbaker d'études sur les coopératives, de 1989 à 1995. Auparavant, il était professeur à la faculté de droit de l'Université McGill. M. Ish est membre des barreaux de la Saskatchewan et de l'Alberta. En plus d'avoir enseigné le droit, il a rédigé de nombreux ouvrages sur divers aspects du droit. Depuis 1979, il a agi à maintes reprises à titre de médiateur et de négociateur. M. Ish a enseigné en Australie et en Nouvelle-Zélande et a été titulaire d'une bourse d'études Fulbright de l'Université Stanford, en 1995.

«Il s'agit d'un fait marquant de l'histoire du Conseil canadien des normes de la radiotélévision, » a déclaré Ron Cohen, président national du CCNR. « Nous avons commencé à nommer de nouveaux membres qui représentent le secteur de la radiodiffusion et nous nous apprêtons à administrer un nouveau système de classement des émissions de télévision. Aucun de ces défis ne pourrait être relevé sans la détermination et la collaboration empressée des membres de nos conseils régionaux. Nous sommes heureux de pouvoir attirer des personnes renommées pour leur leadership et leur engagement communautaire.»

À l'exemple des autres conseils régionaux du CCNR, le Conseil régional des Prairies est formé de trois représentants du public et de trois représentants de l'industrie de la radiodiffusion. Les autres membres du Conseil régional des Prairies comprennent Mme Sally Hall, la présidente du Conseil régional, qui représente le public, et M. Daryl Braun, représentant de l'industrie de la radiodiffusion et également vice-président.

Le Conseil a été formé en 1990 afin d'administrer les codes d'autoréglementation de l'industrie en matière d'éthique, de stéréotypes sexuels et de violence. Les membres du CCNR représentent environ 400 stations de télévision et de radio privées et plusieurs services spécialisés canadiens. Le CCNR a obtenu l'approbation officielle du CRTC en 1991. Jusqu'à maintenant, le CCNR a rendu plus de 80 décisions qui sont presque toutes disponibles, ainsi que les codes et d'autres renseignements pertinents, sur le World Wide Web, à l'adresse .

– 30 –

le 4 septembre, Ottawa –“La déclaration aujourd'hui par monsieur Gilles Duceppe, Chef du Bloc Québécois à l'effet que le Bloc apportera des pressions sur le gouvernement pour avoir un code de déontologie pour les radio-diffuseurs privés n'est pas du tout nécessaire.”, dit Ronald Cohen président national du CCNR. “Le Conseil poursuit vigoureusement les nombreuses plaintes déjà recues surtout des québécoises et québécois relatives à l'émission de Howard Stern sur les ondes de CHOM-FM.”

Dans une lettre à monsieur Duceppe, monsieur Cohen a indiqué que le code de déontologie existe déjà et est appliqué sans équivoque dans le domaine des droits de la personne par le CCNR. Il a également noté que le CCNR a rendu un nombre impressionnant de décisions traitant des droits de la personne sous l'autorité du code de déontologie et que le Conseil régional du Québec traitera de cette affaire avec la même diligence qu'elle a employée dans ces décisions antérieures.

Une copie de la lettre est annexée à ce communiqué de presse.

Le CCNR a été institué en 1990 à titre de mécanisme d'autoréglementation de la radiotélévision privée. Il a pour mission de veiller au respect des codes adoptés par le secteur à l'égard des méthodes journalistiques, de la représentation des sexes, de la violence à la télévision et de la déontologie de la radiotélévision par les quelque 400 stations de radio et de télévision qui y adhèrent, d'un bout à l'autre du pays.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens vers les sites Web des membres et d'autres sites Web, ainsi que des renseignements pertinents sont affichés sur son site Web à www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la présidente nationale du CCNR, Mme Andrée Noël, ou le directeur exécutif du CCNR, M. John MacNab.