Les conversations de nature sexuellement explicite ne sont pas de mise pour les émissions de radio matinales, déclare le Conseil canadien des normes de la radiotélévision

Ottawa, le 16 juillet 2002 — Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) rendait publique aujourd'hui sa décision concernant l'émission The Show with Dean Blundell, qui est diffusée les matins de semaine de 5 h 30 à 10 h 00 à l'antenne de CFNY-FM (Edge 102 de Toronto). Il s'agit d'une émission matinale typique dont le contenu comprend des chansons, des concours, les nouvelles, la circulation routière et la météo et, plus précisément en ce qui concerne la plainte, du badinage entre les animateurs de l'émission. Ce bavardage porte sur la culture populaire, les actualités et des reportages inusités, mais il prend souvent un tournant vers des conversations et des blagues contenant des sous-entendus ou des doubles sens de nature sexuelle, et parfois des détails à caractère sexuel qui sont davantage explicites. Certains des concours présentés pendant cette émission matinale ont également un thème sexuel.

Le Comité régional de l'Ontario du CCNR a décidé que certaines conversations tenues pendant les trois épisodes qu'il a examinés étaient trop sexuellement explicites compte tenu que l'émission passe à un moment de la journée où les enfants peuvent être à l'écoute de la radio, et qu'elles enfreignent par conséquent le troisième paragraphe de l'article 6 du Code de déontologie de l'Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR). Citant des décisions antérieures dans lesquelles le CCNR a étudié des cas semblables, le Comité a trouvé que les conversations pendant lesquelles les animateurs font la description détaillée de leur vie sexuelle et de celle de diverses vedettes n'étaient pas de mise pour la tranche horaire réservée à cette émission, « étant donné qu'elles ne sont pas appropriées pour des moments de la journée pendant lesquels on peut s'attendre que les enfants sont à l'écoute. » D'autre part, le Comité a trouvé que les commentaires à caractère sexuel du genre sous-entendu qui n'étaient pas explicites ne présentaient aucun problème.

En ce qui concerne la question des stéréotypes sexistes, le Comité n'a pas constaté de violation des codes visant les radiotélédiffuseurs :

À cet égard, le Comité n'a rien trouvé qui puisse servir de fondement à la conclusion que l'émission a dénigré ou abaissé les femmes, ou encore qu'elle les a présentées sous un angle plus négatif que les hommes. De l'avis du Comité, les deux sexes ne s'en tirent pas très bien dans le contexte de The Show with Dean Blundell.

Conformément aux décisions précédentes du CCNR dans lesquelles on conclut que lorsqu'il s'agit simplement d'une question de goût, il revient à l'auditeur individuel de faire sa propre réglementation en se servant de la commande d'arrêt ou de mise en marche, le Comité a trouvé que les commentaires à l'endroit des hommes et des femmes, ainsi que ceux contenant des sous-entendus de nature sexuelle, font partie de cette catégorie et ne violent aucune disposition des codes.

Les radiotélédiffuseurs privés canadiens ont arrêté des codes qui constituent les normes du secteur concernant l'emploi de stéréotypes sexuels, la présentation de violence et le traitement de questions à valeur morale, tels les droits de l'homme, sur les ondes, et ils s'attendent que leurs collègues les respectent. Ils se sont aussi dotés d'un organisme d'autoréglementation, le CCNR, qu'ils ont mandaté de veiller à l'administration de ces codes de responsabilité professionnelle. Le Conseil a par la suite été chargé de veiller également au respect du code de déontologie journalistique adopté par l'Association canadienne des directeurs de l'information radio-télévision (ACDIRT). Plus de 500 stations de radio et de télévision et services spécialisés, d'un bout à l'autre du Canada, sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens vers les sites Web des membres et d'autres sites Web, ainsi que des renseignements pertinents sont affichés sur son site Web à www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la présidente nationale du CCNR, Mme Andrée Noël, ou le directeur exécutif du CCNR, M. John MacNab.