Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision déclare qu’un contenu à connotation sexuelle, tout en étant acceptable avant 21 heures, exige des mises en garde

Ottawa, le 20 février 2014 – Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) publie aujourd’hui sa décision concernant un épisode de Keeping Up with the Kardashians diffusé à l’antenne du service spécialisé E! le 23 octobre 2013 à 16 h. Il a été question, dans cet épisode, de coït anal. Le CCNR a conclu qu’il s’agissait davantage de sous-entendus que de commentaires explicites, de sorte que E! n’a pas enfreint la disposition concernant la mise à l’horaire du Code de déontologie de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR) en diffusant l’épisode pendant la journée. E! a cependant enfreint le code en omettant d’y insérer des mises en garde.

Keeping Up with the Kardashians est une téléréalité qui suit la famille Kardashian-Jenner, en particulier la mère, Kris Jenner, et ses filles adultes, Kim, Khloé et Kourtney Kardashian, dans leurs activités quotidiennes. Dans un épisode intitulé We’re Having a Baby [On attend un bébé], l’une des intrigues concerne les démarches de Scott Disick, le petit ami de Kourtney, pour la convaincre d’avoir des relations anales. On assiste à plusieurs discussions sur le sujet, généralement désigné par l’euphémisme « porte arrière » [back-dooring it]. Pour simuler l’acte, Kourtney se sert d’une carotte et d’un beigne au chocolat et Scott d’un concombre et d’un jujube en forme de bouée. Une scène montre Kourtney poursuivant Scott à travers la maison affublée d’un godemiché violet, qu’on ne distingue cependant jamais clairement.

Un téléspectateur a porté plainte en alléguant que ce genre de contenu sexuel n’avait pas sa place en plein jour à la télévision. La station a répondu que le coït anal n’avait été abordé qu’à mots couverts, mais il a reconnu que l’émission aurait dû comporter des mises en garde.

Le Comité national des services spécialisés du CCNR a étudié la plainte à la lumière des dispositions du Code de déontologie de l’ACR concernant la mise à l’horaire et les mises en garde. Le Comité a conclu que les allusions à caractère sexuel n’étaient pas suffisamment explicites pour empêcher E! de diffuser l’émission dans la journée. Elles étaient néanmoins suffisamment suggestives pour exiger l’insertion de mises en garde.

Le CCNR a été créé en 1990 par les radiodiffuseurs privés du Canada pour veiller au respect des codes de normes qu’ils ont adoptés pour leur industrie. À l’heure actuelle, le CCNR se charge d’administrer sept codes concernant la déontologie, la représentation équitable, la violence, les nouvelles et l’indépendance journalistique. Quelque 800 stations de radio, services de radio par satellite, stations de télévision et services de télévision spécialisée et payante dans l’ensemble du Canada sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens vers les sites Web des membres et d'autres sites Web, ainsi que des renseignements pertinents sont affichés sur son site Web à www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la présidente nationale du CCNR, Mme Andrée Noël, ou le directeur exécutif du CCNR, M. John MacNab.