Une troisième infraction pour une émission du genre télé-tirelire

Ottawa, le 28 janvier 2015 – Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) publie aujourd’hui sa décision concernant L’instant gagnant, une émission du genre télé-tirelire diffusée à l’antenne de V. Le CCNR a conclu qu’en raison d’un manque de transparence et du fait qu’elles aient été trompeuses, certaines énigmes proposées ont enfreint l’article 12 (Concours et promotions) du Code de déontologie de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR).

L’instant gagnant est une émission dans laquelle l’animateur présente des jeux-questionnaires et invite les téléspectateurs et téléspectatrices à appeler le central téléphonique de l’émission afin d’avoir la chance de résoudre les jeux présentés en ondes et de gagner des prix en argent. Le CCNR a reçu des plaintes concernant les épisodes du 15 février, du 2 mai et du 8 mai 2014. 

Les plaignants s’en sont pris à différents aspects de l’émission, notamment à la transparence des jeux présentés, aux solutions des énigmes, à la fiabilité du système téléphonique, et, de manière plus globale, au caractère présumément frauduleux de l’émission.

Le Comité régional du Québec du CCNR a étudié les plaintes à la lumière du Code de déontologie de l’ACR. Il a rappelé qu’il ne peut se prononcer que sur les éléments diffusés en ondes car il n’a pas juridiction sur des éléments hors ondes tels que le système de répartition des appels. Il a toutefois conclu que le diffuseur a enfreint les dispositions de l’article 12 du Code dans les jeux mis en cause.  Bien que la solution de chacun de ces jeux ait été affichée à l’écran, il s’est clairement avéré qu’ils manquaient de transparence et étaient trompeurs. Les explications additionnelles du télédiffuseur n’ont fait que confirmer davantage ces constats.

Il s’agit d’une troisième infraction à l’article 12 du Code de déontologie de l’ACR pour l’émission L’instant gagnant.  Par conséquent, afin de maintenir son statut de membre en règle du CCNR, le radiodiffuseur devra soumettre un plan décrivant de manière précise les mesures qu’il compte prendre pour éviter la répétition d’infractions similaires.

Le CCNR a été créé en 1990 par les radiodiffuseurs privés du Canada pour veiller au respect des codes de normes qu’ils ont adoptés pour leur industrie. À l’heure actuelle, le CCNR se charge d’administrer sept codes concernant la déontologie, la représentation équitable, la violence, les nouvelles et l’indépendance journalistique. Quelque 800 stations de radio, services de radio par satellite, stations de télévision et services de télévision spécialisée et payante dans l’ensemble du Canada sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens vers les sites Web des membres et d'autres sites Web, ainsi que des renseignements pertinents sont affichés sur son site Web à www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la présidente nationale du CCNR, Mme Andrée Noël, ou le directeur exécutif du CCNR, M. John MacNab.