The Comedy Network concernant un message promotionnel pour Tosh.O

COMITÉ NATIONAL DES SERVICES SPÉCIALISÉS
Décision du CCNR 10/11-2302
11 avril 2012
A. Noël (présidente), T. Reeb (ad hoc), L. Todd, P. Wedge (ad hoc))

LES FAITS

Tosh.O est une émission comique américaine dans laquelle l’animateur, Daniel Tosh, présente des vidéoclips tirés de sources en ligne qu’il commente sur un ton humoristique. Le 6 août 2011, à 18 h 46, The Comedy Network, qui diffuse l’émission Tosh.O, a mis en ondes un message, de dix secondes, pour faire la promotion de l’émission.

Dans ce message, on voit d’abord M. Tosh qui dit [traduction] « Voici quelque chose que nous avons tous voulu faire à un moment donné, j’en suis convaincu. » On voit ensuite un vidéoclip montrant une voiture qui fonce assez vite dans une foule de cyclistes circulant dans la rue, et M. Tosh ajoute: [traduction] « Et c’est l’année où une voiture a remporté le Tour de France ». Le message promotionnel se termine sur un texte à l’écran indiquant l’heure à laquelle cette émission sera diffusée par The Comedy Network.

Le 11 août, le CCNR a reçu une plainte de la part d’un téléspectateur qui a exprimé ainsi ses préoccupations à propos de ce message promotionnel : [traduction] « On ne peut pas savoir avec certitude que personne n’ait été gravement blessée dans les circonstances et il est tout a fait inadmissible de s’attendre à ce que l’auditoire trouve ce scénario véritablement amusant. » Il a ajouté que le télédiffuseur avait fait preuve [traduction] « d’un manque de jugement incroyable» en présentant ce clip. The Comedy Network a répondu au plaignant le 20 septembre lui expliquant que Tosh.O présente [traduction] « des clips tirés de YouTube.com qui peuvent également être diffusés aux nouvelles du soir et que les producteurs de cette série ne sont pas autorisés à présenter un clip montrant des accidents mortels. » De plus, la station a fait valoir que la comédie étant un domaine subjectif, elle reconnaît que certains téléspectateurs n’apprécient guère un humour à caractère irrévérencieux. Le plaignant a présenté sa Demande de décision le 8 novembre (le texte intégral de toute la correspondance y afférente se trouve à l’annexe, en anglais seulement).

LA DÉCISION

Le Comité national des services spécialisés du CCNR a étudié la plainte à la lumière de l’article 1.0 du Code concernant la violence de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR), qui se lit comme suit :

Article 1.0 – Contenu

1.1        Les télédiffuseurs canadiens ne doivent pas diffuser d’émissions qui :

Les membres du Comité ont lu toute la correspondance afférente et ont visionné le message promotionnel qui fait l’objet de la présente décision. Le Comité conclut que le message en cause a violé le paragraphe 1.1 du Code de l’ACR concernant la violence.

La violence dans les messages promotionnels

Dans une décision précédente, le CCNR a établi que les messages publicitaires et promotionnels ne tombent pas sous le coup de l’interdiction contre la violence gratuite stipulée au paragraphe 1.1 du Code de l’ACR concernant la violence parce qu’il est impossible de développer l’intrigue, les personnages ou le thème en raison de leur courte durée.[1] Par contre, l’interdiction d’endosser, d’encourager ou de glorifier la violence, stipulée à la deuxième puce de cette disposition, s’applique aux messages publicitaires et promotionnels.[2]

Le message faisant la promotion de l’émission Tosh.O, diffusé par The Comedy Network, ne durait que dix secondes, mais il contenait une scène de violence évidente : une voiture qui fonce dans une foule de cyclistes. Le Comité national des services spécialisés note qu’il s’agissait d’un clip tiré d’un véritable incident qui a eu lieu au Brésil en février 2011. Selon le reportage s’y rapportant, l’incident n’a pas causé de décès, mais une quarantaine de personnes ont été blessées. Le Comité estime que le ton léger et insouciant utilisé par M. Tosh pour présenter l’incident [traduction] « Voici quelque chose que nous avons tous voulu faire à un moment donné, j’en suis convaincu » équivaut en fait à endosser, encourager ou glorifier la violence, contrairement au paragraphe 1.1 du Code de l’ACR concernant la violence.

Réceptivité du télédiffuseur

Dans toutes les décisions rendues par le CCNR, ses comités évaluent la mesure dans laquelle le radiodiffuseur s’est montré réceptif envers le plaignant. Bien que le radiodiffuseur ne soit certes pas obligé de partager l’opinion du plaignant, sa réponse doit être courtoise, bien réfléchie et complète. Dans la présente affaire, The Comedy Network a répondu au plaignant lui expliquant son point de vue sur ce qu’il avait diffusé. Le télédiffuseur a donc respecté son obligation de se montrer réceptif. Rien de plus n’est exigé de sa part à cet égard.

L’Annonce de la dÉcision

The Comedy Network est tenu 1) de faire connaître la présente décision dans les termes ci-après et de la façon suivante : une fois pendant les heures de grande écoute dans un délai de trois jours suivant sa publication et une autre fois dans les sept jours suivant sa publication dans le créneau dans lequel il a diffusé le message promotionnel pour Tosh.O, mais pas le même jour que la première annonce obligatoire; 2) de fournir, dans les quatorze jours suivant les diffusions des deux annonces, une confirmation écrite de cette diffusion au plaignant qui a présenté la Demande de décision; et 3) d’envoyer au même moment au CCNR copie de cette confirmation accompagnée du fichier-témoin attestant les diffusions des deux annonces.

Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision a jugé que The Comedy Network a violé le Code concernant la violence de l’Association canadienne des radiodiffuseurs lorsqu’il a diffusé un message faisant la promotion de son émission Tosh.O. Ce message, diffusé le 6 août 2011, contenait une scène de violence inappropriée qui est contraire à l’article 1.0 du Code.

La présente décision devient un document public dès sa publication par le Conseil canadien des normes de la radiotélévision.

[1] CKY-TV concernant des messages promotionnels pour The Sopranos et City Hall (Décision du CCNR 00/01-0071, rendue le 20 août 2001)

[2] The Comedy Network concernant un message promotionnel pour The Roast of Joan Rivers (Décision du CCNR 09/10-0259, rendue le 5 octobre 2010)