The Weather Network et MétéoMédia concernant des prévisions météorologiques sur 30 jours

COMITÉ BILINGUE AD HOC
Décision CCNR 16/17-1869 et -1872
2017 CCNR 10
12 octobre 2017
A. Noël (présidente), M. Arpin, P. Gratton, T. Porrello, A. Wylie

LES FAITS

MétéoMédia est un service canadien spécialisé de langue française qui se consacre exclusivement aux prévisions, rapports et informations météorologiques. The Weather Network est son pendant anglophone. Les deux services diffusent un signal en définition standard (DS) et en haute définition (HD).

Le 13 avril 2017 à 15 h (et probablement à d’autres dates et heures), le réseau The Weather Network a diffusé diverses informations météorologiques concernant différentes villes de la Colombie-Britannique, notamment des prévisions horaires et des prévisions sur 7 et 14 jours. Un de ces segments, « Vancouver 30 Day » [Vancouver 30 jours], était étayé par un graphique dont l’ordonnée indiquait la température et l’abscisse, la date. Une ligne blanche indiquait la moyenne historique; une ligne jaune, la température réelle des précédentes journées et des journées en cours; une ligne bleue, les prévisions des prochains jours. Les périodes couvertes allaient du « 9 avril » au « 6 mai », soit 28 jours.

Le même graphique, intitulé « Vancouver 30 Days », a été diffusé par la station DS de The Weather Network, à la différence près qu’il ne couvrait qu’une période de 27 jours.

Les données correspondantes diffusées par MétéoMédia pour la ville de Québec étaient intitulées « 30 jours ». Encore une fois, les signaux HD et DS couvraient respectivement une période de 28 et de 27 jours.

Le CCNR a reçu une plainte d’un téléspectateur de Colombie-Britannique qui notait que le titre du segment, « 30 Day/30 jours », ne reflétait pas adéquatement les informations graphiques qui couvraient plutôt une période de 27 ou de 28 jours.

Les stations The Weather Network et MétéoMédia ont fourni une seule réponse au plaignant. Elles ont expliqué que [traduction] « les contraintes techniques d’espace à l’écran ainsi que des points de détail concernant la définition standard (DS) rendaient difficiles de compresser une période de 30 jours à l’écran sans réduire la police de caractères à un point tel que les téléspectateurs auraient du mal à lire les informations ». Elles ont convenu que le titre du graphique était trompeur et se sont engagées à le modifier. Le 6 juin, elles ont envoyé au CCNR une émission de The Weather Network dont le titre avait été corrigé pour « Next 4 Weeks » [4 prochaines semaines].

Le plaignant a déposé une demande de décision parce qu’il pensait que le graphique aurait, dès le début, dû être accompagné d’un titre approprié. (La correspondance complète figure dans l’annexe, en anglais seulement.)

LA DÉCISION

Le comité décideur du CCNR a examiné les plaintes à la lumière des dispositions suivantes du Code de déontologie de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR) et du Code de déontologie journalistique de l’Association des services de nouvelles numériques et radiotélévisées (ASNNR) :

Code de déontologie, article 5 – Nouvelles

Il incombe aux radiotélédiffuseurs de présenter les nouvelles avec exactitude et impartialité. […]

Code de déontologie journalistique de l’ASNNR, article 1.0 – Exactitude

Nous nous engageons comme journalistes à fournir des informations exactes et fiables dans l’intérêt public. […]

[…]

1.3       Toute erreur ou inexactitude risquant de fausser la compréhension d’une nouvelle sera rectifiée sans délai et sans ambiguïté.

Les membres du comité décideur ont lu toute la correspondance afférente et ont visionné les segments en question. Le comité conclut qu’il n’y a aucune infraction d’une quelconque disposition des codes.

Exactitude de l’information

Toutes les inexactitudes n’enfreignent pas les dispositions des codes notées ci-dessus. Pour qu’une erreur ou une inexactitude enfreigne une telle disposition, il faut qu’un comité décide si celle-ci est importante au regard de l’information communiquée. Dans de nombreuses décisions précédentes, le CCNR a reconnu que les inexactitudes sans conséquence sur la finalité d’un message ne constituaient pas des infractions à des dispositions d’un code. Ainsi, le comité qui a examiné une plainte concernant la localisation erronée d’une rue dans un certain quartier a conclu que l’erreur n’était pas suffisamment importante pour constituer une infraction à une disposition quelconque[1]. La conclusion a été la même dans un cas où un animateur a déclaré que la croix peinte sur les ambulances était associée au message de guérison de Jésus-Christ (alors que ce lien n’existe pas et que la croix est tout simplement le symbole de la Croix-Rouge). Dans ce dernier cas, le comité a conclu que l’erreur était accidentelle et qu’elle n’enfreignait aucune disposition car l’origine du symbole ne touchait pas au fond même de l’émission[2].

Dans une autre décision concernant un reportage sur une motion parlementaire portant sur la tenue olympique, le comité a conclu que le plaignant, un téléspectateur qui estimait que le reportage était biaisé parce que le mot utilisé dans la motion était « costumes », et non « vêtements », s’était employé à « couper les cheveux en quatre » et conclu que « c’est la forêt plutôt que les arbres qui importe bien plus pour les téléspectateurs [3]».

Tenant compte de la question soulevée par la diffusion des segments météorologiques, le comité estime également ici que le plaignant coupe les cheveux en quatre et que sa plainte frise le futile. Ces segments ont pour objectif de donner un aperçu à long terme de la météo, ce qu’ils font tout aussi bien en offrant un aperçu des 27, 28 ou 30 prochains jours. Quelles que soient les erreurs soulignées par le plaignant, les dates des périodes apparaissaient clairement en bas de l’écran. Il est hautement improbable que celles-ci aient pu induire en erreur un téléspectateur.

Le comité note aussi que les télédiffuseurs ont modifié le titre de leurs émissions dès qu’ils ont reçu la plainte en faisant disparaître la mention « 30 Days/30 jours ». Il les félicite d’avoir pris des mesures correctives.

Réceptivité du télédiffuseur

Dans toutes les décisions rendues par le CCNR, ses comités évaluent dans quelle mesure le radiodiffuseur s’est montré réceptif envers le plaignant. Bien que le radiodiffuseur ne soit certes pas obligé de partager l’opinion du plaignant, sa réponse doit être courtoise, réfléchie et complète. Dans la présente affaire, bien qu’il ait répondu avec quelques jours de retard à cause d’une erreur interne, le télédiffuseur a rempli son obligation de se montrer réceptif et il n’y a pas lieu d’en exiger davantage de sa part.

La présente décision devient un document public dès sa publication par le Conseil canadien des normes de la radiotélévision.

[1] CITY-TV concernant CityPulse (Saisie de drogues locale) (Décision CCNR 96/97-0216, 20 février 1998) et CITY-TV concernant CityPulse (Réinstallation de locataires) (Décision CCNR 96/97-0252, 20 février 1998).

[2] CHKT-AM concernant un commentaire dans Home Sweet Home (Décision CCNR 11/12-1750, 16 novembre 2012).

[3] CIVT-TV (CTV de la Colombie-Britannique) concernant des reportages diffusés dans le cadre de CTV News at 11:30 (costumes en fourrure de loup-marin et déversement de pétrole) (Décision CCNR 08/09-1660, 24 septembre 2009).


Annexe

The Complaints

The CBSC received the following complaints on April 4, 2017 via its webform:

Program Name:      The Weather Network

Date of Program:    2017/04/03

Time of Program:   3:00 pm

Specific Concern:    In the local forecasts that are aired every ten minutes on the tens that are 3 minutes long, one segment of the forecast was “30 days” in both the heading & footing but when I looked at the content itself, it only goes up to 27 days on the standard definition version and 28 days on the high definition version of the local forecast.  The 30 days segment is only currently on the standard definition version and not the high definition version because of the winter tv programming on The Weather Network.

Program Name:      MétéoMédia

Date of Program:    2017/04/03

Time of Program:   3:00 pm

Specific Concern:    In this TV station’s “Prévisions locales”, there was a segment called “30 days” but the forecast actually only goes up to 27 days not 30 days.  “Prévisions locales” is French for “local forecast”.

The complainant submitted another complaint on April 24:

Television or Radio Station:         The Weather Network

Program Name:      Local Forecast

Date of Program:    ongoing but most recently 2017/04/24

Time of Program:   Ongoing every ten minutes on the tens but most recently 12:20-12:23am

Specific Concern:    During the Local Forecast, there is a feature called 30 days but when I looked at the standard version, it only goes up to 27 days and when I look at the high definition version of the local forecast, it only goes up to 28 days.

On April 25, the CBSC informed the complainant that it had received both of his complaints about The Weather Network and that he should expect a response from the broadcaster within 21 days.

On April 28, the complainant wrote back to the CBSC:

Hi,

I would like to have MétéoMédia (sister station & French counterpart of The Weather Network) to be added to both complaints as this concern is happening on both weather stations as they are owned by the same company.

Because it took MétéoMédia longer to confirm that it had retained the loggers, it was not until May 4 that the CBSC confirmed receipt of the complaint about MétéoMédia and agreed to treat together the files re The Weather Network and MétéoMédia.

On May 29, the complainant wrote back to the CBSC, first via email:

Hi,

I haven’t received a response from the broadcasters regarding my complaints made last month regarding the 30 day forecast which was part of the local forecast on both The Weather Network & MétéoMédia in which the broadcasters were supposed to respond by within the last two weeks but didn’t.

Then via the online Ruling Request form:

Date of Broadcaster Response:  Broadcaster never responded to complaint

Comments:  I wasn’t satisfied with the broadcaster’s non-response to my complaint concerning the 30 day forecast which was part of both the standard definition & HD versions of the local forecast so I am seeking a ruling request regarding the broadcaster’s failure to respond to my complaint.

The CBSC responded to the complainant on May 29, telling him that the CBSC had reminded the broadcaster to respond.  The broadcaster said that the response had been written and was supposed to have been sent out the previous week, so they would investigate why the response had not been sent.  The broadcaster sent its response later that day.

Broadcaster Response

The Weather Network and MétéoMédia are sister stations owned by Pelmorex, so it sent one response to the complainant on May 29:

Thank you for taking the time to reach out to us about your concern regarding one of our products within our Local Forecasts, on both The Weather Network and MétéoMédia.  We investigated your concern and wanted to explain why the decision was made to show only 27 days in a 30 Day Forecast.  Technical limitations of space on the screen and detail issues in Standard Definition (SD) make it difficult to squeeze 30 days onto the screen in all cases without decreasing the font size which would have made the information tougher for viewers to read.

We realize that the titling of the information in regards to what is being shown can be misleading and we will be changing the title of the segment to better reflect what is being shown.

Thank you for being a loyal Weather Network/MétéoMédia viewer and we hope you continue to enjoy our programming.

Thank you for choosing The Weather Network,

Additional Correspondence

The complainant filed a single Ruling Request for both files via the online form on May 30:

Subject:         Ruling Request for 1617-1869 & 1617-1872

Date of Broadcaster Response:  Monday May 29th, 2017

Comments:  I am requesting a ruling on the broadcaster’s response because I believe that the broadcaster’s proposed solution to my complaint concerning one of the products in the local forecast should have been done when it made its debut on TV on April 4th, 2016.  I am only satisfied with the broadcaster’s response if both the council and the panel examining my complaint is satisfied.  I would like to thank the broadcaster for responding to my complaint even though it was past the required time period required for response.  I am also seeking a ruling on if the broadcaster took too long to respond to my complaint as the response was supposed to be given within 21 days of the council sending the broadcaster a copy of my complaint.