Aucune infraction aux codes d’après le conseil régional de l’Atlantique

Ottawa, le 16 mars 1992 - Selon le conseil régional de l'Atlantique du Conseil canadien des normes de la radiotélévision, un reportage présenté par CKBC-AM dans son bulletin de nouvelles du 17 septembre 1991 au sujet de l'assemblée du conseil municipal de Bathurst, la journée précédente, n'enfreint aucun code de l'industrie.

Le conseil a en effet établi que le reportage ne contrevenait pas au Code de déontologie de l'industrie, parce que les faits y étaient présentés « avec exactitude et impartialité ». Le reportage n'était pas « formulé de façon à promouvoir les croyances, les opinions ou les voeux de l'administration de la station, dau rédacteur des nouvelles ou de toute autre personne ayant participé à sa préparation ou à sa diffusion ».

Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) a été institué par l'Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR), en vue de procurer un mécanisme d'autoréglementation aux radiotélédiffuseurs privés.

Le CCNR, auquel le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a donné son appui total le 30 août 1991, administre le Code de déontologie, le Code concernant les stéréotypes sexuels à la radio et à la télévision et le Code d'application volontaire concernant la violence à la télévision, tous établis par l'ACR.

Quatre-vingt-quatorze pour cent des membres de l'ACR y adhèrent.

Le conseil régional de l'Atlantique se compose de M. Paul H. Schurman, qui en est le président, ainsi que de M. Jack Fenety, Mme Carol McDade, Mme Kaye MacAulay, M. Levio-Thériault et M. Richard Van Snick.

Le texte de la décision est joint en annexe.

– 30 –

Pour plus de renseignements, communiquez avec Mme Mimi Fullerton, présidente nationale du CCNR, au (###) ###-####.