Décision du Conseil de la radiotélévision de l’Ontario concernant une station de radio d’Ottawa

Ottawa, le 12 mai 1994 – Dans sa décision rendue publique aujourd'hui, le Conseil régional de l'Ontario du Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) a annoncé que la station CJSB (Ottawa) n'a pas respecté une des conditions d'adhésion au Conseil.

Le Conseil avait reçu une plainte concernant un segment d'une émission mettant en vedette un personnage appelé « D. Vinnie Boobazonga ». Un auditeur de la station a écrit une lettre disant que ce personnage encourage des attitudes sexistes envers les femmes, invoque l’homophobie et encourage la violence contre les homosexuels. Le directeur général de la station a répondu en expliquant que ce personnage est le reflet même des attitudes archaïques, mais que la station espérait sensibiliser le public aux attitudes intolérantes en diffusant cette émission.

Dans la plupart des cas, le Conseil s'inspire des codes afférents de l'industrie pour trancher une plainte. Dans ce cas, il aurait invoqué deux codes de l'Association canadienne des radiodiffuseurs, soit le Code de déontologie et le Code concernant les stéréotypes sexuels à la radio et à la télévision. Cependant, quand le Conseil a demandé la bande-témoin du segment, CJSB l'a informé qu'elle avait été perdue. Le Conseil a donc décidé que CJSB n'avait pas respecté une des conditions d'adhésion au CCNR, notamment de conserver les bandes des émissions faisant l'objet d'une plainte. CJSB est donc tenue d'annoncer la décision du Conseil aux heures de grande écoute d'ici trente jours.

Le Conseil régional de l'Ontario du CCNR se compose de représentants du secteur de la radiodiffusion et du grand public. Il est présidé par Mme Marianne Barrie, une représentante du public. La vice-présidence est assurée par un radiodiffuseur, M. AI MacKay, représentant des radiodiffuseurs. Les autres représentants du grand public auprès du Conseil régional sont Mme Susan Fish et M. Robert Stanbury. MM. Don Luzzi et Paul Fockler représentent les radiodiffuseurs. M. Luzzi n'était pas présent pour rendre la décision.

Le CCNR a été institué par l'Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR) en 1990 à titre d'organe d'auto réglementation des radiotélédiffuseurs privés. Il applique trois codes arrêtés par l'ACR: le Code de déontologie, le Code d'application volontaire concernant la violence à la télévision et le Code concernant les stéréotypes sexuels à la radio et à la télévision. Dernièrement, il s'est également chargé d'appliquer le Code d'éthique de l'Association canadienne des directeurs de l'information radio-télévision.

On trouvera ci-joint copie de la décision.

– 30 –

Pour de plus amples renseignements, communiquer avec M. Ronald I. Cohen, président national du CCNR, au (###) ###-####.