Décision du Conseil de la radiotélévision de l’Ontario concernant une tribune téléphonique à St. Catharines

Ottawa, le 7 février 1994 – Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) a rendu publique la décision de son Conseil régional de l'Ontario concernant une tribune téléphonique diffusée à l'antenne de CKTB de St. Catharines.

Le Conseil a reçu une plainte de la part d'une auditrice de la station CKTB. La plaignante était d'avis que l'animateur de l'émission avait fait des commentaires injustifiés à propos des Coréennes qui ont servi de « femmes de confort » aux soldats japonais durant la Deuxième Guerre mondiale. Le Conseil a décidé que les commentaires n'enfreignaient pas le Code de déontologie arrêté par l'Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR) puisqu'ils ne refletaient pas une attitude discriminatoire fondée sur l'origine nationale ou ethnique. Les membres du Conseil ont également souligné les propos d'un interlocuteur en réponse aux commentaires de l'animateur, et le fait que l'interlocuteur avait exprimé un point de vue différent de celui de l'animateur.

L’auditrice était également d'avis que l'émission renfermait du matériel discriminatoire à l'endroit des Franco-Ontariens. Le Conseil régional était d'avis qu'il s'agissait plutôt d'une erreur de fait et n'y voyait aucune infraction du Code de déontologie de l'ACR.

Le Conseil régional de l'Ontario du CCNR se compose de représentants du secteur de la radiodiffusion et du grand public. Il est présidé par Mme Marianne Barrie, une représentante du public. La vice-présidence est assurée par M. AI MacKay, représentant des radiodiffuseurs. Les autres représentants du grand public auprès du Conseil régional sont Mme Susan Fish et M. Robert Stanbury. MM. Don Luzzi et Paul Fockler représentent les radiodiffuseurs. Tous les membres ont pris part à cette décision unanime.

Institué à titre d'organe d'autoréglementation des radiotélédiffuseurs privés du pays en 1990, le CCNR se charge d'appliquer trois codes arrêtés par l'ACR: le Code de déontologie, le Code d'application volontaire concernant la violence à la télévision et le Code concernant les stéréotypes sexuels à la radio et à la télévision. Il se charge également d'appliquer le Code d'éthique de l'Association canadienne des directeurs de l'information radio-télévision.

On trouvera ci-joint copie de la décision.

– 30 –

Pour de plus amples renseignements, communiquer avec M. Ronald I. Cohen, président national du CCNR, au (###) ###-####.