Décision du Conseil de la radiotélévision de l’Ontario sur une émission de langue croate

Ottawa, le 26 avril 1994 – Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) a rendu publique aujourd'hui la décision de son Conseil régional de l'Ontario concernant une émission intitulée Voice of Croatia diffusée à l'antenne de CJMR (Oakville).

La décision traite d'une plainte de la part d'un auditeur de la station CJMR. Il n'avait pas autorisé la diffusion de son message téléphonique enregistré sur un répondeur automatique. Son message a été diffusé à son insu et sans sa permission. Selon le Conseil régional, cette diffusion constitue une infraction au Code de déontologie arrêté par l'Association canadienne des radiodiffuseurs. De l'avis du Conseil, le fait d'avoir diffusé le message enregistré de l'auditeur constitue la présentation inexacte de commentaires, contrairement à l'article 6 (3) dudit Code.

Le Conseil a également noté les démarches prises par le président de la station pour corriger la situation. Il avait demandé au réalisateur de l'émission Voice of Croatia de diffuser une excuse durant la même émission la semaine suivant l'incident. Le Conseil régional est d'avis que ces gestes font preuve d'une réaction efficace et raisonnable à l'endroit des préoccupations de l'auditeur. Par conséquent, même si les stations sont généralement tenues d'annoncer les décisions défavorables, le Conseil régional estime que dans ce cas-ci l'annonce faite par la station elle-même correspond à ce qu'il lui aurait imposé.

Le Conseil régional de l’Ontario du CCNR se compose de représentants du secteur de la radiodiffusion et du grand public. Il est présidé par Mme Marianne Barrie, une représentante du public. La vice-présidence est assurée par M. AI MacKay, représentant des radiodiffuseurs. Les autres représentants du grand public auprès du Conseil régional sont Mme Susan Fish et M. Robert Stanbury. MM. Don Luzzi et Paul Fockler représentent les radiodiffuseurs. M. Luzzi n'était pas présent pour rendre la décision.

Institué à titre d'organe d'autoréglementation des radiotélédiffuseurs privés du pays en 1990, le CCNR se charge d'appliquer trois codes arrêtés par l'ACR: le Code de déontologie, le Code d'application volontaire concernant la violence à la télévision et le Code concernant les stéréotypes sexuels à la radio et à la télévision. Il se charge également d'appliquer le Code d'éthique de l'Association canadienne des directeurs de l'information radio-télévision.

On trouvera ci-joint copie de la décision.

– 30 –

Pour de plus amples renseignements, communiquer avec M. Ronald I. Cohen, président national du CCNR, au (###) ###-####.