Décision du Conseil des normes de la radiotélévision concernant un reportage à la radio

Ottawa, le 30 mai 1997 -- Le Conseil régional de l'Ontario du Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) a rendu publique aujourd'hui sa décision concernant un reportage diffusé sur les ondes de CFRA (Ottawa).

En 1996, à l'occasion de la Journée internationale de la femme (le 14 mars), aux nouvelles de CFRA, il a été rapporté que les femmes passent presque deux fois plus de temps que les hommes à s'occuper du foyer et des enfants et que les femmes gagnent 72 cents pour chaque dollar gagné par les hommes. Par conséquent, toujours d'après le reportage, on pourrait dire que chaque journée est la Journée internationale de l'homme. Puis, la station décernait sa distinction « Femmes de mérite », qui sert à reconnaître les réalisations de femmes au sein de la collectivité. Un auditeur de CFRA, déposant au CCNR sa quatrième plainte de ce type concernant la station, a écrit pour se plaindre que le reportage était sexiste. D'après lui, le reportage était offensant et injuste et contrevenait aux normes de l'industrie sur la représentation des deux sexes. En tant qu'organisateur de la Journée internationale de l'homme, il s'est plaint que le CFRA n'avait prêté aucune attention à l'événement organisé par lui et consacrait une vaste majorité de son temps d'antenne à des sujets intéressant les femmes. D'après le plaignant, durant sa couverture de la Journée internationale de la femme, CFRA se serait moquée d'une journée organisée par un mouvement populaire composé d'hommes ne disposant d'aucun financement et souhaitant communiquer des images positives de la masculinité. CFRA a répondu qu'elle avait transmis, durant son reportage sur la Journée internationale de la femme, de l'information précise présentant de l'intérêt pour différents hommes et femmes. La station a ajouté qu'elle diffusait des nouvelles intéressant la collectivité, peu importe le sexe de la personne à l'origine de celles-ci. L'auditeur était insatisfait de la réponse de CFRA et a demandé au CCNR de porter la question devant le Conseil régional de l'Ontario.

Dans sa décision (ci-jointe), le Conseil régional de l'Ontario a déclaré que le reportage n'était pas inexact et ne contrevenait pas aux normes de l'industrie sur la présentation des nouvelles. Le reportage n'avait nullement pour but d'insulter ou d'exploiter des hommes, ni a-t-il eu cet effet. En diffusant un reportage mettant l'accent sur les réalisations des femmes, la station n'a pas fait preuve de discrimination à l'égard des hommes, ni a-t-elle sélectionné des nouvelles à l'avantage ou au désavantage d'une des parties à une controverse. Par conséquent, de l'avis du Conseil régional, CFRA n'a pas enfreint les normes d'éthique ou les normes sur la représentation des deux sexes appliquées par l'industrie.

Le CCNR est un organisme d'autoréglementation créé par les radiodiffuseurs privés pour réagir aux plaintes et pour faire respecter les normes de l'industrie en matière de déontologie, de déontologie journalistique, de représentation des stéréotypes sexuels et de violence à la télévision.

– 30 –