«Family Fortune» n’enfreint pas le code concernant les stéréotypes sexuels

Ottawa, le 15 mai 1997 - Aujourd’hui, le Conseil régional de l’Ontario du Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) a émis sa décision concernant une émission de conseils financiers au public intitulée «Family Fortune» diffusée à l’antenne de CFRA (Ottawa).

La décision a trait à un épisode de 90 minutes diffusée en février 1996 qui avait pour thème les frais d’intérêt inutiles comptés pour les transactions effectuées au moyen de cartes de crédit. Même si l’émission est supposée «porter sur les questions financières touchant les femmes et leur famille», les conseils fournis ne s’adressaient à aucun sexe en particulier. Cependant, un auditeur de CFRA trouvait que l’émission excluait les hommes en présentant les femmes comme les seules et uniques responsables de la prise des décisions et les seules personnes à avoir une famille. Il a ajouté que le programme de CFRA n’était pas équilibré, puisqu’aucune mention n’était faite des pères lors de ce programme et qu’en diffusant l’émission «Family Fortune», CFRA avait enfreint le Code concernant les stéréotypes sexuels à la radio et à la télévision de l’industrie. Dans sa réponse, CFRA a souligné que le programme fournissait des conseils pratiques portant sur des questions financières et devant faciliter la prise de décisions à cet égard. En dépit du fait qu’il mettait l’accent sur des questions revêtant de l’importance pour les femmes, son contenu n’excluait pas les hommes et en réalité, de nombreux hommes l’avaient également écoutée. L’auditeur était insatisfait de cette réponse et a demandé au CCNR de soumettre sa plainte au Conseil régional de l’Ontario pour étude.

Dans sa décision, le Conseil régional de l’Ontario a affirmé qu’il n’y avait même pas la moindre apparence de sexisme dans le traitement du sujet abordé durant l’émission «Family Fortune». Même si l’émission était décrite comme traitant essentiellement de questions financières touchant les femmes et leur famille, la description en soi ne laissait aucunement sous-entendre qu’on n’y présentait pas de l’information utile pour les autres auditeurs. Comme de nombreuses émissions, «Family Fortune» s’adresse à un groupe cible. Cependant, selon le Conseil, «le fait qu’il s’adresse aux femmes ne le rend pas plus sexiste, discriminatoire ou exclusif que n’importe quelle autre émission créée ou diffusée et s’adressant à n’importe quel groupe démographique en particulier». Les hommes n’étaient pas représentés de façon injuste ou peu appropriée, et CFRA n’a pas enfreint le Code concernant les stéréotypes sexuels.

En plus du Code concernant les stéréotypes sexuels à la radio et à la télévision, le CCNR applique des codes de l’industrie de la radiodiffusion en matière de déontologie, de pratiques journalistiques et de violence à la télévision.

– 30 –

La présente décision et les autres décisions du CCNR sont publiées sur Internet à www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, prière de communiquer avec Ronald I. Cohen, Président national du CCNR, au (###) ###-####.