« Fashion Television » ne dénigre pas les femmes

Ottawa, le 11 août 1994 — Selon la décision rendue par le Conseil régional de l'Ontario du Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR), l'épisode de « Fashion Television » présenté le 23 janvier 1994 par CITY-TV n'exploitait pas les femmes.

L'émission comportait des interviews offrant l'opinion de spécialistes de la mode sur les femmes et la mode, une séquence sur la nouvelle vogue vestimentaire et les modes de vie en Floride et la retransmission d'un défilé de mode. Une téléspectatrice de CITY-TV a écrit au CCNR, se plaignant du « jeu de caméra impudent et indiscret » employé dans le cadre de « Fashion Television » et du message « avilissant et opprimant » que l'émission transmet aux femmes concernant leur corps et leur perception d'elles-mêmes. D'après CITY-TV toutefois, la mode vise à divertir et est une forme d'expression artistique. La station a expliqué par ailleurs qu'une série d'articles exposant « le pouvoir de la femme et le pouvoir que confère le fait de croire en soi-même et non seulement dans son apparence physique » avaient aussi été présentés dans le cadre de l'émission. Insatisfaite de cette réponse, la plaignante a à nouveau écrit au CCNR demandant que le dossier soit porté devant le Conseil régional de l'Ontario.

Après étude du dossier, le Conseil régional de l'Ontario est d'avis que les préoccupations de la plaignante tiennent à l'industrie de la mode dans son ensemble et qu'on ne peut en tenir CITY-TV responsable. Ayant visionné la bande-témoin de l'épisode, il a établi que « Fashion Television » est une émission de divertissement présentant l'industrie de la mode comme le font les autres émissions traitant du sujet. Elle n'exploite pas les femmes et ne les dénigre pas. Par conséquent, CITY-TV n'a pas enfreint le Code concernant les stéréotypes sexuels à la radio et à la télévision, qui stipule que les radiotélédiffuseurs doivent s'abstenir de présenter des émissions qui exploitent les femmes.

Le Conseil régional de l'Ontario se compose d'hommes et de femmes tirés du grand public et du secteur de la radiotélévision. Sa présidente, Mme Marianne Barrie, et deux des membres, Mme Susan Fish et M. Robert Stanbury sont les porte-parole du public, alors que son vice-président, M. Al MacKay, représente les radiotélédiffuseurs avec l'aide de MM. Don Luzzi et Paul Fockler.

Outre le Code concernant les stéréotypes sexuels à la radio et à la télévision, le Conseil administre le Code de déontologie de et le Code d'application volontaire concernant la violence à la télévision, de même que, depuis novembre 1993, le Code d'éthique de l'Association canadienne des directeurs de l'information en radio-télévision.

– 30 –

Pour plus de renseignements, communiquer avec le président national du CCNR, M. Ronald I. Cohen, au (###) ###-####.