Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision déclare que la représentation erronée du commentaire de Donald Trump constitue une inexactitude, non un parti pris

Ottawa, 27 janvier 2021 – Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) publie aujourd’hui sa décision relative au reportage sur le président des États-Unis, Donald Trump, diffusé à CTV National News le 9 septembre 2020. Le CCNR conclut que ce reportage contient une représentation erronée d’un commentaire de Donald Trump, ce qui le rend inexact en vertu du Code de déontologie de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR) et du Code de déontologie journalistique de l’Association des services de nouvelles numériques et radiotélévisées (ASNNR).

Le reportage porte sur une entrevue enregistrée du journaliste Bob Woodward avec Donald Trump dans laquelle ce dernier a admis la gravité de la pandémie de la COVID-19, mais a précisé qu’il avait voulu la minimiser pour ne pas créer de panique au sein de la population américaine. Le reportage comprend cette phrase : [traduction] « Qualifiant le virus de canular, Trump a continué à mobiliser des foules compactes, banalisant le danger pour les jeunes lorsqu’il en savait mieux ». Une téléspectatrice qui avait vu ce reportage à CTV Ottawa a fait remarquer que Donald Trump n’avait jamais dit lui-même que le virus était un canular, et que c’étaient plutôt les efforts des démocrates pour politiser sa réponse à la pandémie qu’il avait qualifiés de canular. Elle a ajouté que CTV manifestait souvent du dédain à l’égard de Donald Trump.

CTV a reconnu que le mot « canular » avait été isolé de son contexte, mais dit croire que cela n’avait pas modifié le message principal du reportage. CTV a aussi fait valoir qu’il ne manifestait en aucun cas du « dédain » à l’endroit du président américain.

Le comité décideur anglophone du CCNR a étudié la plainte à la lumière de l’article 5 du Code de déontologie de l’ACR et des articles 1.0 et 2.0 du Code de déontologie journalistique de l’ASNNR qui stipulent que les nouvelles doivent être présentées avec exactitude et impartialité. Le comité conclut majoritairement que la représentation inexacte de ce que Donald Trump avait en fait qualifié de « canular » est une erreur significative qui enfreint les dispositions de ces codes. D’autre part, Donald Trump avait eu ce commentaire plusieurs mois avant la diffusion du reportage et CTV avait eu amplement le temps et l’occasion de vérifier et de clarifier son contexte. Le comité conclut aussi à l’unanimité que le défaut de corriger l’erreur constitue une violation de l’article 1.3 du Code de déontologie journalistique de l’ASNNR.

Pour ce qui est de la question de la partialité, le comité conclut à l’unanimité que le reportage ne contrevient à aucune disposition des codes puisque son sujet constitue une nouvelle légitime à couvrir et qu’il n’exprime aucun parti pris inhérent.

Le CCNR a été créé en 1990 par les radiodiffuseurs privés du Canada pour veiller au respect des codes de normes qu’ils ont adoptés pour leur industrie. À l’heure actuelle, le CCNR se charge d’administrer cinq codes concernant la déontologie, la représentation équitable, la violence, les nouvelles et l’indépendance journalistique. Quelque 800 stations de radio, services de radio par satellite, services de télévision traditionnels et facultatifs dans l’ensemble du Canada sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes et d’autres renseignements pertinents sont affichés sur son site web. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez www.ccnr.ca.