Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision déclare que le mot fuck dans une émission en français n’a pas une connotation aussi vulgaire qu’en anglais

Ottawa, 7 novembre 2017 – Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) publie aujourd’hui sa décision concernant l’utilisation du mot fuck à la radio francophone. Le CCNR s’est penché sur deux cas où le mot a été entendu sur CKOI-FM (96.9FM, Montréal) entre janvier et mars 2017. Il a conclu que la station n’avait pas enfreint le Code de déontologie de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR).

CKOI-FM est une station radiophonique francophone qui propose de la musique pop rock. Le 23 janvier, la station a diffusé un extrait du discours donné par la chanteuse Madonna lors de la Marche des femmes de Washington, où figurait le mot fuck. Le 25 mars, c’était un extrait en anglais du concert donné par le groupe de musique Green Day dans lequel le chanteur Billie Joe Armstrong se servait du mot fuck. Les deux émissions étaient diffusées en après-midi et un auditeur a été choqué par la vulgarité du langage.

Le comité décideur francophone a étudié les plaintes à la lumière de l’article 9(c) du Code de déontologie de l’ACR qui interdit l’emploi « du langage qui est indûment grossier et injurieux ». Bien qu’antérieurement, le CCNR se soit opposé à la diffusion du mot fuck à la radio aux heures d’écoute de la journée ou du début de soirée, il a établi dans une décision subséquente portant sur l’emploi de ce mot dans une émission de télévision francophone que le mot fuck en français n’avait pas une connotation aussi vulgaire qu’en anglais. Pourvu que le mot soit utilisé avec parcimonie et ne serve pas à insulter une personne en particulier, il a été déterminé qu’il serait considéré comme acceptable dans les émissions de langue française. Par conséquent, le CCNR a conclu que CKOI n’avait pas enfreint le code.

Le CCNR a été créé en 1990 par les radiodiffuseurs privés du Canada pour veiller au respect des codes de normes qu’ils ont adoptés pour leur industrie. À l’heure actuelle, le CCNR se charge d’administrer cinq codes concernant la déontologie, la représentation équitable, la violence, les nouvelles et l’indépendance journalistique. Quelque 800 stations de radio, services de radio par satellite, stations de télévision et services de télévision spécialisée et payante dans l’ensemble du Canada sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens vers les sites web des membres et d’autres sites web, ainsi que des renseignements pertinents sont affichés sur son site web à www.ccnr.ca.