Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision déclare qu’une émission violente de science-fiction exige d’être diffusée après 21 h avec des mises en garde

Ottawa, 31 janvier 2017 – Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) publie aujourd’hui sa décision concernant l’épisode final de la série de science-fiction Le dôme diffusé par TVA le 29 mars 2016 à 20 h. Ses nombreuses scènes de violence ont amené le CCNR à conclure que l’épisode méritait d’être diffusé après 21 h avec les mises en garde appropriées.

Le dôme est la version française doublée de la série Under the Dome, d’après un roman de Stephen King. La finale de la série comporte une scène dans laquelle un homme en frappe un autre à la tête avec une boule de métal, une autre scène où un homme se fait transpercer l’abdomen avec un tuyau de métal et une autre encore dans laquelle un homme poignarde son propre fils adulte à mort. TVA a diffusé l’épisode à 20 h sans mise en garde. Il a cependant affiché une icône de classifiction de 13+.

Un téléspectateur s’est plaint qu’une violence de cette intensité ne devrait pas passer en ondes avant 21 h. TVA a été d’avis que la violence n’était pas suffisamment explicite pour mériter la plage des heures tardives, mais a convenu qu’il y aurait dû y avoir des mises en garde.

Le comité décideur francophone du CCNR a examiné la plainte à la lumière du Code concernant la violence de l’Association canadienne des radiodiffuseurs. La majorité des membres du comité décideur a conclu que l’accumulation des scènes de violence explicites exigeait une case horaire après 21 h. TVA a donc violé la disposition du code sur la mise à l’horaire. La minorité ne partageait pas cet avis. Tous ont cependant convenu que les mises en garde s’imposaient, mais que la classification de 13+ était acceptable.

Le CCNR a été créé en 1990 par les radiodiffuseurs privés du Canada pour veiller au respect des codes de normes qu’ils ont adoptés pour leur industrie. À l’heure actuelle, le CCNR se charge d’administrer sept codes concernant la déontologie, la représentation équitable, la violence, les nouvelles et l’indépendance journalistique. Quelque 800 stations de radio, services de radio par satellite, stations de télévision et services de télévision spécialisée et payante dans l’ensemble du Canada sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens vers les sites web des membres et d’autres sites web, ainsi que des renseignements pertinents sont affichés sur son site web à . Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la présidente nationale du CCNR, Mme Andrée Noël, anoel@ccnr.ca, ou avec le directeur exécutif du CCNR, M. John MacNab, jmacnab@ccnr.ca ou par téléphone au 613-233-4607.