Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision se dote ’un Conseil national qui tranchera les questions relatives aux services spécialisés

Ottawa, le 22 mars 2000 – Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) a annoncé aujourd’hui la mise sur pied d’un Conseil national chargé d’instruire les plaintes de la part du public se rapportant aux membres du CCNR qui exploitent un service de télévision spécialisé. Jusqu’ici, les plaintes de cette nature étaient acheminées à l’un des cinq conseils régionaux du CCNR selon la région visée.

Dix Canadiens ont été nommés au Conseil national, dont cinq représentants du public et cinq représentants du secteur de la radiotélévision. Le Conseil siégera toutefois avec un complément de sept membres, notamment trois du côté du public, trois du côté des télédiffuseurs et le Président national du CCNR, qui présidera chaque séance.

Le public sera représenté par Meg Hogarth, Catherine Murray, Fo Niemi, Peter O’Neill et Howard Pawley et les télédiffuseurs par Sarah Crawford, Elizabeth Duffy-MacLean, Jennifer Fong, Al MacKay et Sheldon Teicher.

Exprimant sa reconnaissance envers les membres fondateurs du Conseil national, M. Ron Cohen, Président national du CCNR, a déclaré « Cela fait depuis l’établissement du Conseil canadien des normes de la radiotélévision par les radiotélédiffuseurs privés canadiens en 1990 que les conseils régionaux du CCNR tranchent des plaintes portées par le public au sujet de la programmation de la radio, de la télévision et des services de télévision spécialisés du Canada. Nous avons pour tradition de rendre des décisions bien réfléchies et cette tradition tient de l’engagement des représentants du public et de la radiotélévision qui ont formé une partie intégrante de ce processus. Pour la première fois dans son histoire, le CCNR sera doté d’un organisme national qui instruira, de manière uniforme, les plaintes faites au sujet de la programmation diffusée à l’échelle nationale par les services de télévision spécialisés. Je suis reconnaissant envers ces personnes notables, qui tiennent la collectivité à cœur et qui font preuve de talent et de dévouement, pour avoir accepté de prendre part à cette instance publique des plus importantes. »

L’annexe ci-jointe contient la notice biographique de chacun des membres du Conseil national.

Les radiodiffuseurs privés du Canada ont établi des normes pour l’industrie de la radiodiffusion sous forme d’un code de déontologie, d’un code portant sur les stéréotypes sexuels et d’un code portant sur la violence à la télévision et auxquels les membres doivent souscrire. Ils ont aussi créé le CCNR, qui est l’organisme d’autoréglementation ayant la responsabilité d’administrer ces codes, ainsi que le code des pratiques journalistiques de l’Association canadienne des directeurs de l’information radio-télévision (ACDIRT), créé en 1970. Plus de 430 stations de radio et de télévision à travers le Canada sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les hyperliens avec les sites Web des membres et d’autres sites ainsi que l’information connexe sont accessibles dans le Web au www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec le président national du CCNR, Ron Cohen, au (###) ###-####.

Représentants du public (en ordre alphabétique)

Meg Hogarth, membre du Conseil régional de l’Ontario d’avril 1996 jusqu’à sa nomination au Conseil national aujourd’hui, est actrice, conseillère-médias et militante pour la culture. De 1991 à 1995 elle a occupé le poste de directrice exécutive d’Évaluation-médias (MediaWatch), l’organisme national qui fait l’évaluation des images des femmes et des filles dans les médias. À titre d’ancienne présidente de l’Alliance of Canadian Cinema, Television and Radio Artists (ACTRA), elle a joué un rôle majeur dans les domaines de la politique et de la législation aux paliers provincial et fédéral, en ce qui concerne le statut de l’artiste, le droit d’auteur, le financement public des agences culturelles et certainss autres aspects de la réglementation. Mme Hogarth faisait partie du conseil d’administration de TVOntario de 1991 à 1997, période pendant laquelle elle assurait également la présidence du comité de la programmation de ce conseil.

Catherine Murray, est, depuis 1992, professeure agrégée des communications et présidente du programme d’études supérieures en communications de l’Université Simon Fraser. Elle est également membre associée et ancienne directrice du centre des recherches sur les politiques en matière de science et de technologie de cette université. Le centre se charge d’étudier la politique, la réglementation et la gestion relatives à la technologie. Avant d’entrer au service de l’Université Simon Fraser, Mme Murray a assuré la vice-présidence du secteur des médias et des télécommunications du Centre de recherches Décima Ltée de 1989 à 1992. Auteure et conférencière très populaire dans le monde de la radiotélévision et des communications, Mme Murray a été membre du Comité d’examen des mandats et co-auteure du rapport sur l’avenir de la SRC, de l’ONF et de Téléfilm, Faire entendre nos voix : le cinéma et la télévision du Canada au 21e siècle. Aujourd’hui elle fait partie du conseil d’administration de B.C. Film, organisme qui prête main-forte au domaine de la production de films et d’émissions de télévision, d’Évaluation-médias et de la Women’s Televison Foundation on Training for Young Women in the Media.

Fo Niemi est devenu le cofondateur du Centre de recherche-action sur les relations raciales (CRARR) à Montréal en 1983 et il en est toujours le directeur exécutif. Depuis 1991, M. Niemi fait partie de la Commission des droits de la personne du Québec et il a présidé les consultations publiques que la Commission a tenues en 1993 sur la violence et la discrimination à l’endroit des gais et des lesbiennes. Ses autres activités englobent ou ont déjà englobé les fonctions suivantes : président de SIDA Bénévoles Montréal, président du Programme de contestation judiciaire du Canada et membre des directeurs de la Fondation canadienne des relations interraciales (la société d’État mise sur pied dans le cadre des réclamations de redressement par les Canadiens japonais). M. Niemi s’est vu remettre le Prix de la Justice du Québec par le Procureur général du Québec en reconnaissance de son engagement exceptionnel envers les principes de la justice et la Médaille commémorative du 125e anniversaire de la Confédération du Canada par le Gouverneur général.

Peter O’Neill est vice-président des Opérations de la Fondation Sauve-Qui-Pense, un organisme de bienfaisance national consacré à la prévention des accidents. Il a également exécuté plusieurs fonctions à titre de membre, depuis 1985, du bureau des gouverneurs de la Société fraternelle ACTRA, y compris celle de président de cet organisme pendant six ans. M. O’Neill a passé 25 ans à l’emploi de CTV Television de 1972 à 1997 où il a occupé une variété de postes, entre autres vice-président des Finances, chef du Secrétariat administratif et de 1991 à 1997, directeur des Affaires publiques et de la Planification stratégique. Durant ses années chez CTV, le ministre fédéral de la Justice l’a nommé au Conseil national de prévention du crime et il s’est également chargé de présider le comité de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR) sur les tendances et questions sociétales. M. O’Neill s’est aussi assuré de garder le contact avec de nombreux groupes de défense d’intérêts publics œuvrant dans le domaine de la radiotélévision en organisant des réunions entre leurs représentants et les invités de CTV.

Howard Pawley est, depuis 1990, professeur agrégé à l’Université de Windsor. Il a occupé la chaise Paul Martin en droit et relations internationales de 1993 à 1998. Avant cette affectation, il a servi comme membre de l’Assemblée législative du Manitoba pendant 19 ans (1969 à 1988), période durant laquelle il a occupé plusieurs postes, entre autres ministre des Affaires municipales; Procureur général et gardien attitré du grand Sceau du Manitoba; et Chef de la loyale opposition de sa Majesté. Il a également été le Premier ministre du Manitoba de 1981 à 1988. Jouant un rôle très actif au sein de la collectivité de Windsor, le professeur Pawley est membre du conseil d’administration de l’Association canadienne des libertés civiles, du Conseil pour l’unité canadienne, du Centre pour la défense de l’intérêt public et du Musée des beaux-arts de Windsor. Il a été nommé conseil de la reine en 1974, conseiller privé par Sa Majesté la reine Elizabeth II en 1982 et agrégé en recherches par l’Institut d’administration publique du Canada en 1992. C’est également en 1992 que le Gouverneur général lui a décerné la Médaille commémorative du 125e anniversaire de la Confédération du Canada.

Représentants du secteur de la radiotélévision (en ordre alphabétique)

Sarah Crawford, en tant que vice-présidente de la Politique sociale et de la Sensibilisation aux médias pour CHUM Television ainsi que directrice des Communications pour les services MuchMusic et MuchMoreMusic de CHUM, élabore et met en application la politique sociale de CHUM dans un éventail de domaines comme l’équité en matière d’emploi, la diversité culturelle, les normes et les pratiques en matière de contenu des émissions, la classification du contenu des émissions et les codes afférents, l’accessibilité, les questions d’ordre social et les initiatives et partenariats stratégiques à la fois éducatifs et bénévoles. Elle veille aussi aux mesures de soutien adoptées par CHUM Television pour encourager la sensibilisation aux médias. Elle préside le comité de l’ACR sur les tendances et questions sociétales et fait partie du conseil d’administration de la câblo-éducation, de l’Alliance pour l’enfant et la télévision et du Jesuit Communication Project et elle siège aux comités consultatifs du Canadian Music Therapy Trust Fund et du Summit 2000 qui se tiendra à Toronto en mai 2000.

Elizabeth Duffy-MacLean est directrice des Affaires commerciales de NetStar Communications et à ce titre elle se charge des affaires réglementaires et générales ainsi que de l’expansion des entreprises pour les services de télévision spécialisés de NetStar qui englobent The Sports Network, Le Réseau des Sports et Discovery Channel. Avant d’entrer au service de NetStar en 1990, elle a consacré cinq ans au gouvernement de l’Ontario d’abord avec le ministère des Transports et des Communications et ensuite au cabinet du sous-ministre de la culture. Mme Duffy-MacLean fait également partie du conseil d’administration de l’Association des femmes en communications.

Jennifer Fong occupe actuellement le poste d’avocate au service d’Alliance Atlantis Broadcasting dans le domaine des affaires réglementaires. Cette entreprise possède un intérêt dans sept services de télévision spécialisés autorisés. Avant de se joindre à Alliance Atlantis en 1998, Mme Fong occupait le poste d’avocate en chef associée au cabinet juridique de Toronto de Osler, Hoskin & Harcourt. Elle pratiquait alors le droit dans les domaines de la radiotélévision, de la réglementation, de la culture et d’autres domaines connexes. Durant une partie de cette période (1996 à 1997), elle a été affectée au cabinet de New York où elle a fait fonction de conseillère juridique adjointe pour Rainbow Programming, la division de programmation télévisuelle de la Cablevision Systems Corporation. Mme Fong est membre de la Upper Canada Law Society et de la New York Bar Association.

Al MacKay est le directeur général intérimaire de CPAC, la Chaîne d’affaires publiques par câble. Il fait partie du Conseil régional de l’Ontario du CCNR depuis septembre 1992 et il en assure la présidence depuis 1995. M. MacKay a travaillé en étroite collaboration avec le Groupe d’action sur la violence à la télévision (GAVT), l’organisme sectoriel qui a conçu le système de classification des émissions de télévision et les icônes. Il compte 30 ans d’expérience dans le secteur de la radiotélédiffusion et a déjà été vice-président et directeur de la station CJOH-TV d’Ottawa avant de créer sa propre société d’experts-conseils en radiotélévision et communications. Vice-président du Réseau Éducation-Médias, un organisme basé sur Internet qui se consacre à sensibiliser le public aux médias, M. MacKay, qui est également le chroniqueur d’Ottawa pour le Electronic Times Report, a enseigné le journalisme électronique à l’Université Carleton et au Collège Algonquin.

Sheldon Teicher est vice-président de l’Expansion des entreprises et chef du Contentieux de la division de la télévision de Corus Entertainment et occupe des postes semblables au sein de YTV Canada depuis 1996 où il s’est déjà chargé entre autres de l’expansion des entreprises et des questions en matière de réglementation. Avant 1996, M. Teicher était avocat dans le domaine du droit des médias de divertissement et associé du cabinet juridique de Cassels, Brock and Blackwell à Toronto. Il fait partie du comité exécutif de la section des médias et des communications de l’Association du Barreau canadien – Ontario et il est souvent invité comme conférencier pour parler des médias et des communications.