Le titre d’une émission d’art culinaire ne déroge pas au bon goût, selon le Conseil des normes

Ottawa, le 9 août 2000 — Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) a fait connaître aujourd’hui sa décision concernant une émission d’art culinaire intitulée Gwai Lo Cooking, qui est diffusée à l’antenne de CFMTTV de Toronto. L’expression cantonaise « gwai lo », dont la traduction littérale est « démon étranger » ou « individu fantomatique », fait référence à l’animateur de l’émission qui, bien que de race blanche, parle Cantonais et présente des recettes culinaires nord-américaines et européennes aux membres cantonais de la collectivité sino-canadienne. Un téléspectateur s’est plaint que le titre de l’émission est discriminatoire envers les gens qui ne sont pas des Orientaux parce que « en Chinois, cette expression se rapproche d’autres expressions racistes de langue anglaise ».

Le Conseil régional de l’Ontario a examiné la question à la lumière du Code de déontologie de l’Association canadienne des radiodiffuseurs. C’est la première fois que le CCNR a à déterminer si le titre même d’une émission enfreint les dispositions concernant les droits de la personne que renferme le Code. Le Conseil n’a constaté aucune violation du Code. À son avis, l’expression « gwai lo » a perdu le caractère abusif qu’elle avait autrefois et le contexte dans lequel elle est employée dans ce cas-ci ne la rend pas offensante non plus.

Bien que le Conseil convienne que l’expression « gwai lo » est discriminatoire parce qu’elle fait allusion à « un groupe précis caractérisé par sa race et la couleur de sa peau », il estime qu’elle a aujourd’hui un sens plutôt inoffensif et s’apparente à des sobriquets nord-américains comme « Canuck » et « Yankee » :

Bien que les Chinois puissent avoir employé l’expression « gwai lo » de façon dérogatoire à l’endroit des étrangers — en particulier des Occidentaux de race blanche — dans le passé, les gens dont le Conseil a demandé l’avis affirment que l’expression a aujourd’hui perdu beaucoup de sa connotation négative. Le Conseil constate également que l’expression a aussi perdu, en grande partie, son sens religieux et que la mention « démon étranger » n’a plus la signification théologique qu’elle avait autrefois. D’après ses recherches, l’expression, qui était autrefois très offensante, est maintenant, au pire, jugée simplement « impolie ». Le Conseil estime donc qu’elle n’est pas abusivement discriminatoire en soi.

D’autre part, le contexte dans lequel l’expression est employée ne lui confère pas non plus de caractère abusivement discriminatoire. D’après le Conseil, l’emploi de l’expression par un animateur de race blanche pour se décrire lui-même « en atténue la connotation discriminatoire [...] En employant l’expression, comme il le fait, l’animateur la transforme d’un facteur de ségrégation et d’opposition (nous/eux) en un moyen d’identification et d’inclusion ».

Les radiotélédiffuseurs privés canadiens ont arrêté eux-mêmes les codes qui constituent les normes du secteur concernant la déontologie, l’emploi de stéréotypes sexuels et la présentation de violence à la télévision et ils s’attendent que leurs collègues les respectent. En 1990, ils se sont aussi dotés d’un organisme d’autoréglementation, le CCNR, qu’ils ont mandaté de veiller à l’administration de ces codes de responsabilité professionnelle. Le Conseil a par la suite été chargé de veiller également au respect du code d’éthique journalistique adopté en 1970 par l’Association canadienne des directeurs de l’information radio-télévision (ACDIRT). Plus de 430 stations de radio et de télévision et services spécialisés, d’un bout à l’autre du Canada, sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR et tous les codes qu’administre le Conseil sont affichés à son site Web, à www.ccnr.ca, où l’on a aussi accès à d’autres renseignements pertinents, ainsi qu’aux sites des membres du Conseil et à d’autres sites d’intérêt. Pour de plus amples renseignements, communiquer avec le président national du CCNR, Ron Cohen, au (###) ###-####.