Les plaintes sur Howard Stern seront traitées selon le Code de déontologie de l’Association canadienne des radiodiffuseurs

le 4 septembre, Ottawa – « La déclaration aujourd'hui par monsieur Gilles Duceppe, Chef du Bloc Québécois à l'effet que le Bloc apportera des pressions sur le gouvernement pour avoir un code de déontologie pour les radio-diffuseurs privés n'est pas du tout nécessaire », dit Ronald Cohen président national du CCNR. « Le Conseil poursuit vigoureusement les nombreuses plaintes déjà recues surtout des québécoises et québécois relatives à l'émission de Howard Stern sur les ondes de CHOM-FM. »

Dans une lettre à monsieur Duceppe, monsieur Cohen a indiqué que le code de déontologie existe déjà et est appliqué sans équivoque dans le domaine des droits de la personne par le CCNR. Il a également noté que le CCNR a rendu un nombre impressionnant de décisions traitant des droits de la personne sous l'autorité du code de déontologie et que le Conseil régional du Québec traitera de cette affaire avec la même diligence qu'elle a employée dans ces décisions antérieures.

Une copie de la lettre est annexée à ce communiqué de presse.

Le CCNR a été institué en 1990 à titre de mécanisme d'autoréglementation de la radiotélévision privée. Il a pour mission de veiller au respect des codes adoptés par le secteur à l'égard des méthodes journalistiques, de la représentation des sexes, de la violence à la télévision et de la déontologie de la radiotélévision par les quelque 400 stations de radio et de télévision qui y adhèrent, d'un bout à l'autre du pays.

– 30 –