Première décision du Conseil régional du Québec

Ottawa, le 15 janvier 1993 – Le conseil régional du Québec du Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) a jugé que l'émission « Contact », diffusée sur les ondes de CKAC-AM à Montréal le 25 mars 1992, ne constituait aucunement une infraction à un des codes de l'industrie.

L'émission, une tribune téléphonique, traitait de sectes religieuses. La station n'a pas enfreint le Code de déontologie de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR) parce que, dans l'émission, elle a traité « avec impartialité » un sujet « de nature à susciter la controverse », selon le conseil régional.

Le CCNR a été institué par l'ACR en vue de procurer un mécanisme d'autoréglementation aux radiotélédiffuseurs privés. Il a reçu l'appui sans réserve du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes en août 1991. Le CCNR administre le Code de déontologie, le Code concernant les stéréotypes sexuels, et le Code d'application volontaire concernant la violence à la télévision, tous établis par l'ACR.

Le conseil régional du Québec se compose de trois représentants du public et trois représentants de l'industrie. La présidente du conseil régional est Mme Hélène Montigny, qui représente le public. Les autres représentants du public sont Mme Francine Clément et M. Pierre Audet. Le vice-président du conseil, qui représente les radiotélédiffuseurs, est M. Marc Blondeau. Les autres représentants de l'industrie sont MM Jocelyn Deschênes et Fabrice Brasier. M. Blondeau n'a cependant pas participé à l'examen de la plainte, parce qu'il travaille pour le réseau dont fait partie CKAC.

Le texte de la décision est joint en annexe.

Pour de plus amples renseignements, communiquer avec Mme Mimi Fullerton, présidente nationale du CCNR, au (###) ###-####.