Selon le Conseil canadien des normes de la radiotélévision, le langage grossier et la nudité dans le long métrage Wildcats exigent certaines mesures se rapportant à la diffusion avant le début de la plage des heures tardives

Ottawa, le 14 mars 2002 – Le Conseil canadien des normes de la radiodiffusion (CCNR) rendait publique aujourd’hui sa décision concernant la diffusion du long métrage, Wildcats, le 10juin 2001 à 16 h 00 HNE à l’antenne du service spécialisé Women’s Television Network (WTN). Le Comité national des services spécialisés du CCNR a statué qu’il était inapproprié de diffuser, pendant l’aprèsmidi, le langage grossier que renferme le film et qu’il aurait fallu diffuser des mises en garde à l’auditoire au sujet du langage grossier et de la nudité que contient ce film.

Ce film de comédie met en vedette Goldie Hawn dans le rôle d’entraîneuse d’une équipe de joueurs de football d’une école secondaire. Le film contient deux brèves scènes de nudité, dont une présentant des hommes et l’autre présentant une femme. De l’avis du Comité ces scènes n’étaient pas problématiques même pendant l’aprèsmidi (dans le sens d’étant destinées à un auditoire adulte), puisqu’elles étaient très brèves, quelque peu humoristiques dans leur présentation et ne comportaient aucune activité sexuelle. Il a toutefois décidé que le réseau aurait dû diffuser des mises en garde à l’auditoire pour avertir les téléspectateurs des scènes de nudité.

Le film contient également de nombreux exemples de langage grossier, le mot « F » y compris. Le télédiffuseur avait, dans plusieurs cas, voilé ce mot, tandis que dans d’autres cas il ne l’a pas fait pour des raisons qu’on ignore. Le Comité a fait remarquer ce manque d’uniformité et a expliqué que le télédiffuseur avait le choix de supprimer toutes les mentions du mot ou de passer la version non expurgée du film après 21 h 00. Le CCNR est d’avis qu’étant donné l’emploi d’un tel langage, le film est « destiné à un auditoire adulte ». Par conséquent, le télédiffuseur a violé les dispositions sur les horaires des émissions du Code d’application volontaire concernant la violence à la télévision de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR) en diffusant la version non expurgée de Wildcats à 16 h 00.

Le Comité a également décidé que WTN avait commis une infraction en omettant de diffuser des mises en garde à l’auditoire au début du film et pendant celuici. Ce film était accompagné du code de classification convenable, soit 14+, mais comme l’a déjà expliqué le CCNR, les icônes de classification et les mises en garde à l’auditoire sont des éléments essentiels de l’ensemble des mesures de protection de l’auditoire que prévoient les télédiffuseurs par l’entremise dudit Code. Ce sont des outils dont les téléspectateurs peuvent se servir pour faire un choix éclairé selon leurs goûts et leurs besoins et ceux de leurs familles. Le fait que WTN ait omis de diffuser des mises en garde à l’auditoire lorsqu’il a présenté Wildcats, constitue une infraction à ce code.

Les radiotélédiffuseurs privés canadiens ont arrêté des codes qui constituent les normes du secteur concernant l'emploi de stéréotypes sexuels, la présentation de violence et le traitement de questions à valeur morale, tels les droits de l'homme, sur les ondes, et ils s'attendent que leurs collègues les respectent. Ils se sont aussi dotés d'un organisme d'autoréglementation, le CCNR, qu'ils ont mandaté de veiller à l'administration de ces codes de responsabilité professionnelle. Le Conseil a par la suite été chargé de veiller également au respect du code de déontologie journalistique adopté par l'Association canadienne des directeurs de l'information radiotélévision (ACDIRT). Plus de 500 stations de radio et de télévision et services spécialisés, d'un bout à l'autre du Canada, sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR et tous les codes qu'il administre sont affichés sur son site Web, à www.ccnr.ca, où l'on a aussi accès à ses rapports annuels, à d'autres documents et renseignements pertinents, aux sites de ses membres et à d'autres sites d'intérêt. Pour plus de renseignements, communiquer avec le président national du CCNR, Ron Cohen, au (###) ###-####.