Selon le Conseil canadien des normes de la radiotélévision, une blague « Newfie » dans une comédie de situation n’est pas discriminatoire de façon abusive

Ottawa, le 22 juillet 1998 - Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) a publié aujourd’hui sa décision concernant un épisode de la comédie de situation Ellen diffusé sur CJOH-TV le 22 janvier 1997. Dans cet épisode, un des personnages essaie de vendre des blagues « Newfie » à un monologuiste comique. Lorsque que ces blagues ne font pas rire le public, le vendeur de blagues fait une tentative désespérée pour faire rire les gens et dit : « C’est tellement vrai. Ces Newfie sont si stupides... ». Un téléspectateur s’est plaint que l’émission contenait des « références dérogatoires » concernant Terre-Neuve et les Terre-Neuviens et ajoutait qu’« une émission qui qualifie un segment de la société de “stupide” est offensante et sectaire ».

Le Conseil régional de l’Ontario du CCNR a examiné la plainte en regard des dispositions sur les « droits de la personne » du Code de déontologie de l’Association canadienne des radiodiffuseurs. Comme dans des décisions antérieures, il a reconnu qu’on doit tirer une distinction entre l’humour ethnique présenté dans un contexte comique et des commentaires abusifs formulés au sujet de certains groupes ethniques dans un contexte sérieux. Le Conseil a réitéré que « ... pour constituer une violation de la disposition relative aux droits de la personne du Code de déontologie, un commentaire ne doit pas seulement être discriminatoire, mais il doit l’être de façon abusive ». Le Conseil a conclu ainsi :

La « blague Newfie » utilisée dans l’émission visait nettement à démontrer l’inaptitude du raconteur. Le Conseil considère également que la blague était en majeure partie anodine, même s’il est compréhensible qu’elle soit offensante pour certains; cependant, le commentaire ajouté par Joe (« Ces Newfie sont si stupides... ») pourrait être compris comme étant provoquant plus directement. Pris dans le contexte de l’histoire et de la bouffonnerie du raconteur – Joe est nettement incompétent et engagé dans une tentative évidemment désespérée pour faire rire l’auditoire afin de se faire payer la blague que l’auditoire ne semble pas trouver intéressante, encore moins drôle – le Conseil ne conclut pas que ce commentaire était discriminatoire de façon abusive.

Le Conseil a noté que les producteurs de la série Ellen se sont excusés de l’épisode, déclarant que « leurs efforts pour divertir étaient vraiment à courte vue » mais a ajouté que, bien que cela puisse sembler une reconnaissance que les commentaires concernant les Terre-Neuviens étaient inappropriés, cela ne signifie pas que les commentaires « à courte vue » constituent une violation des codes.

Le Conseil a également formulé un commentaire sur la réponse du radiodiffuseur au plaignant, lui rappelant que le fait de « transmettre une copie de votre lettre au distributeur canadien demandant qu’elle soit transmise à l’entreprise de production aux États-Unis » peut ne pas être suffisant pour s’acquitter de ses responsabilités concernant les plaintes reçues au sujet de la diffusion d’émissions par sa station.

Les radiodiffuseurs privés du Canada ont établi des normes pour l’industrie de radiodiffusion sous forme d’un code de déontologie, un code concernant les stéréotypes sexuels et un code concernant la violence à la télévision. Ils ont aussi créé le CCNR, qui est l’organisme d’auto-réglementation ayant la responsabilité d’administrer ces codes, ainsi que le code concernant les pratiques journalistiques de l’Association canadienne des directeurs de l’information radio-télévision (ACDIRT). Plus de 430 stations de radio et de télévision de l’ensemble du Canada sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens avec les sites Web des membres et d’autres sites ainsi que l’information connexe sont accessibles sur le World Wide Web à www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec le président national du CCNR, Ron Cohen, au (###) ###-###.