Selon le Conseil canadien des normes de la télévision, la description de la sexualité de Friends respecte le Code d’application concernant les stéréotypes sexuels à la radio et à la télévision

Ottawa, le 24 juillet 1998 - Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) a publié aujourd’hui sa décision concernant un épisode de l’émission Friends diffusé par STV (Saskatoon). L’émission Friends est une comédie de situation diffusée chaque semaine dans tout le Canada sur le réseau de télévision Global. Une téléspectatrice de l’épisode en question s’est plainte d’avoir été « horrifiée par le contenu de l’émission référant aux mœurs faciles des personnages de l’émission en termes très fragrants ».

Le Conseil régional des Prairies du CCNR a examiné la plainte en vertu du Code d’application concernant les stéréotypes sexuels à la radio et à la télévision de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR). Notant que l’épisode ne présentait aucune scène de nudité ou de contact sexuel ou de description explicite de l’activité sexuelle, le Conseil a conclu que, bien que le sujet de l’épisode en question pouvait se décrire comme « adulte », il ne contrevenait pas aux dispositions du Code. Le Conseil a déclaré qu’il n’est pas sans sympathie concernant la préoccupation de la plaignante selon laquelle « les normes morales de la génération qui nous suit sont basées sur un terrain solide », mais il a jouté :

La question à poser et la réponse sont de savoir où réside la responsabilité quant au résultat. Pour les raisons expliquées en partie en plus grand détail ci-après, le CCNR ne croit pas que cette émission enfreint les dispositions du Code d’application concernant les stéréotypes sexuels à la radio et à la télévision (ni d’aucun autre code). Il n’y a aucun doute que cet épisode de Friends explore des questions adultes mais il le fait d’une manière réfléchie, amusante et pince-sans-rire. Même si le thème ou le dialogue sont inappropriés pour certaines familles, ils ne sont selon le Conseil régional des Prairies ni exploitants ni gratuits.

Le Conseil a également formulé un commentaire selon lequel la plaignante semblait troublée par le fait que cet épisode présentait une femme séduisant un homme. À cet égard, le Conseil a fait observer que l’article 2(c) du Code d’application concernant les stéréotypes sexuels à la radio et à la télévision stipule que « les émissions de radio et de télévision doivent attester l’égalité de l’homme et de la femme aux plans intellectuel et émotif et respecter la dignité humaine. Hommes et femmes doivent sembler bénéficier autant les uns que les autres des avantages de la vie en famille ou de la vie de célibataire. » [italique ajouté]

Selon le Conseil, en décrivant Phoebe comme désireuse d’engager une relation sexuelle et son ami comme celui voulant « se retenir jusqu’à ce qu’il soit prêt à une relation vraiment sérieuse », cet épisode renforce le principe d’égalité... qu’on accepte ou qu’on n’accepte pas la sexualité avant le mariage est pertinent pour toute famille, ... il est extrêmement important d’accepter l’idée que les radiodiffuseurs ont la responsabilité de s’assurer que les hommes et les femmes, les garçons et les filles, sont présentés comme égaux dans la société et les situations sociales. En conséquence, ... la description de la vie célibataire dans cet épisode de Friends est louable plutôt qu’à condamner.

Les radiodiffuseurs privés du Canada ont établi des normes pour l’industrie de radiodiffusion sous forme d’un code de déontologie, un code concernant les stéréotypes sexuels et un code concernant la violence à la télévision. Ils ont aussi créé le CCNR, qui est l’organisme d’auto-réglementation ayant la responsabilité d’administrer ces codes, ainsi que le code concernant les pratiques journalistiques de l’Association canadienne des directeurs de l’information radio-télévision (ACDIRT). Plus de 430 stations de radio et de télévision de l’ensemble du Canada sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens avec les sites Web des membres et d’autres sites ainsi que l’information connexe sont accessibles sur le World Wide Web à www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec le président national du CCNR, Ron Cohen, au (###) ###-####.