Selon le Conseil régional de l’Ontario CFTO-TV n’a pas enfreint le Code, mais elle ne s’est pas montrée réceptive aux préoccupations d’un téléspectateur

Ottawa, le 22 février 1994 -- Le Conseil régional de l'Ontario du Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) a rendu publique aujourd'hui sa décision concernant un bulletin de nouvelles diffusé le 17 mai 1993 à l'antenne de CFTO-TV.

Le Conseil a étudié une plainte portée par un téléspectateur de CFTO-TV voulant que le reportage fait par la station dans le cadre d'un bulletin de nouvelles sur une étude américaine concernant la pollution atmosphérique était « honteux et irréfléchi. » La seule réaction de la station a été d'envoyer une transcription du reportage au plaignant et de lui dire qu'il pouvait communiquer avec le CCNR s'il voulait poursuivre l'affaire. Elle n'a pas du tout réagi aux principaux éléments de la plainte.

Les membres du Conseil sont d'avis que le reportage n'enfreint pas l'article 6 du Code de déontologie de l'Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR). Cet article, qui porte sur les nouvelles, traite de l'obligation de les présenter avec impartialité sans leur prêter le caractère d'un éditorial ainsi que d'autres aspects de la présentation convenable des nouvelles, des opinions, des commentaires et des éditoriaux. Les membres du Conseil ont toutefois convenu que le radiodiffuseur n'a pas pris le plaignant au sérieux et n'a pas respecté les normes du CCNR régissant la façon dont un radiotélédiffuseur se doit de réagir aux plaintes. Le Conseil a donc tranché contre CFTO-TV. La station est tenue d'annoncer la décision du Conseil d'ici 30 jours durant les heures de grande écoute.

Le Conseil régional de l'Ontario du CCNR se compose de représentants du secteur de la radiodiffusion et du grand public. Il est présidé par Mme Marianne Barrie, une représentante du public. La vice-présidence est assurée par M. Al MacKay, un radiodiffuseur. Les autres représentants du grand public auprès du Conseil régional sont Mme Susan Fish et M. Robert Stanbury. MM. Don Luzzi et Paul Fockler représentent les radiodiffuseurs. Tous les membres ont pris part à la présente décision unanime.

Institué à titre d'organe d'autoréglementation des radiotélédiffuseurs privés du pays, le CCNR se charge d'appliquer trois codes arrêtés par l'ACR: le Code de déontologie, le Code concernant les stéréotypes sexuels à la radio et à la télévision et le Code d'application volontaire concernant la violence à la télévision, modifié dernièrement. Depuis novembre 1993, il se charge également d'appliquer le Code d'éthique de l'Association canadienne des directeurs de l'information radio-télévision.

– 30 –

Pour de plus amples renseignements, communiquer avec M. Ronald I. Cohen, président national du CCNR, au (###) ###-####.