Selon le conseil régional du CCNR, le reportage sur la victoire du sri lanka au cricket ne contrevient pas au code d’éthique

Ottawa, 17 octobre 1997 - Le conseil régional ontarien du Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) a rendu publique aujourd’hui sa décision concernant le reportage de l’actualité sur une victoire en demi-finale du Sri Lanka à la Coupe mondiale de cricket de 1996.

Dans sa décision ci-jointe, le conseil a répondu a une plainte selon laquelle l’émission en question, « South Asian Newsweek » se concentrait sur les aspects négatifs en décrivant la victoire au cours de son bulletin de nouvelles hebdomadaire d’une heure. La plainte traduisait la déception causée par la dévalorisation du championnat en n’accordant qu’une publicité négative aux problèmes du Sri Lanka, y compris la victoire en demi-finale de la Coupe mondiale de cricket, alors que les autres pays du Sud-Est asiatique bénéficiaient d’un traitement beaucoup plus positif.

Le télédiffuseur a nié que le reportage était inéquitable. CFMT-TV a fait observer que le reportage de ce match de la Coupe mondiale de cricket est passé aux nouvelles plutôt que dans une émission sportive parce que la rencontre a été marquée par une émeute qui a obligé l’annulation du match, un événement inhabituel dans le contexte d’une coupe mondiale. En outre, le conseil a souligné « qu’aussi longtemps que le reportage ne contrevient pas aux normes établies dans les divers codes de l’industrie, le télédiffuseur est libre de raconter l’histoire comme il le veut. Ces règles sont étroitement liées à l’exactitude, à l’absence de partialité, au non-entremêlement de l’actualité et du commentaire éditorial, au fait d’éviter la distorsion et le sensationnalisme, au respect de la vie privée et à l’absence de conflits d’intérêts. Lorsque ces contraintes sont respectées, le télédiffuseur jouit d’une grande liberté de choix dans la présentation de son reportage. »

Après le visionnement d’un enregistrement de l’émission, le conseil régional ontarien a décidé que « le reportage n’a pas ignoré la victoire du Sri Lanka et ne l’a pas associée aux émeutes négatives avec les Sri-Lankais; le reportage attribuait clairement les émeutes aux partisans indiens. En outre, le télédiffuseur a présenté un compte rendu factuel et positif de la victoire du Sri Lanka, ce qui est illustré par les entrevues avec divers partisans. » En conséquence, cette émission ne contrevient pas au code d’éthique de l’ACR.

Le conseil régional ontarien du CCNR est composé de radiodiffuseurs et de membres du public. Al MacKay, représentant des radiodiffuseurs, en est le président. Robert Stanbury, représentant du public, en est le vice-président. Les autres radiodiffuseurs du conseil ontarien au moment de la décision étaient Paul Fockler et Madeline Ziniak (qui n’a pas contribué à cette décision puisque sa station était concernée). Les autres membres du public ayant contribué à la décision sont Meg Hogarth et Ron Cohen, président national du CCNR, qui a participé à titre spécial en l’absence de Taanta Gupta.

Le Conseil a été formé en 1990 afin d’administrer les codes d’autoréglementation de l’industrie en matière d’éthique, de stéréotypes sexuels et de violence. Les membres du CCNR représentent environ 400 stations de télévision et de radio privées et plusieurs services spécialisés canadiens. Jusqu’à maintenant, le CCNR a rendu plus de 80 décisions qui sont presque toutes disponibles, ainsi que les codes et d’autres renseignements pertinents, sur le World Wide Web, à l’adresse http: //www.ccnr.ca.

– 30 –