Un radiodiffuseur ayant montré une matinée contenant des scènes de violence n’a pas enfreint aux normes de radiodiffusion

Ottawa, le 26 août 1998 – Le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) a publié aujourd’hui sa décision concernant la diffusion par CKCO-TV (Kitchener), le 6 janvier 1997 à 13h – donc comme matinée – du film intitulé Kazan. Un téléspectateur s’est plaint de la violence et de « l’incroyable cruauté envers les animaux » que contenait le film.

Le Conseil régional de l’Ontario a examiné cette plainte à la lumière du Code d’application volontaire concernant la violence à la télévision de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR). Il a conclu que le film ne contenait pas de scènes de violence gratuites ou de scènes qui pouvaient sanctionner ou promouvoir la violence d’une façon ou d’une autre, que ce soit envers les êtres humains ou les animaux. En outre, le Conseil a noté que l’incitation à la violence était minimisée par le procédé traditionnel qu’est la représentation de tous les auteurs de violence comme étant des « hommes méprisables » sur lesquels prévalent les « bons » à la fin du film.

Au sujet de la question du choix de l’heure de diffusion du film, le Conseil a indiqué qu’il est indéniable que le film contient des scènes de violence mais a néanmoins trouvé que « les scènes de violence contenues dans Kazan ne sont pas de nature à être destinées exclusivement à un auditoire adulte », ce qui rappelle la disposition du Code sur la violence.

... Bien qu’il soit difficile de proposer une formule toute faite qui puisse aider à arriver à une telle conclusion, le Conseil considère que la présence combinée de la peur, du suspense, du sang et du détail explicite peuvent contribuer à caractériser comme « adulte » une programmation contenant des scènes de violence. Le Conseil note que les scènes de violence contenues dans le film Kazan étaient courtes et souvent obscurcies pour ne pas trop apeurer. Le Conseil trouve que, dans l’ensemble, le film était très « calme »; aussi est-il d’avis que le peu de scènes de violence contenues dans le film ne contredisent pas cette caractérisation. Étant donné les mises en gardes, qui ont précédé la diffusion du film et qui ont été répétées lors de la première pause publicitaire, le Conseil est à l’aise avec la décision de CKCO-TV de diffuser le film Kazan à 13h.

Les radiodiffuseurs privés du Canada ont établi des normes pour l’industrie de radiodiffusion sous forme d’un code de déontologie, un code portant sur les stéréotypes sexuels et un code portant sur la violence à la télévision. Ils ont aussi créé le CCNR, qui est l’organisme d’auto-réglementation ayant la responsabilité d’administrer ces codes, ainsi que le code des pratiques journalistiques de l’Association canadienne des directeurs de l’information radio-télévision (ACDIRT). Plus de 430 stations de radio et de télévision de l’ensemble du Canada sont membres du Conseil.

– 30 –

Toutes les décisions du CCNR, les codes, les liens avec les sites Web des membres et d’autres sites ainsi que l’information connexe sont accessibles sur le Web au www.ccnr.ca. Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec le président national du CCNR, Ron Cohen, au (###) ###-####.